•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouveaux sentiers de vélo de montagne au Parc du Mont-Comi

Un jeune assis sur son vélo de montagne parmi plusieurs autres.

Des jeunes se sont empressés d'expérimenter les deux nouveaux sentiers immédiatement après leur inauguration.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Roxanne Langlois

Les adeptes du vélo de montagne peuvent désormais compter sur deux nouveaux sentiers, inaugurés samedi au Parc du Mont-Comi de Saint-Donat-de-Rimouski.

L’organisme Sentiers du Mont-Comi, créé l’an dernier dans le but de développer le réseau et de le rendre plus accessible, a coupé le ruban de ces deux nouvelles pistes. Alors qu'une première phase de développement a été réalisée l'été dernier, elles ont été conçues dans le cadre d’une deuxième étape.

Les deux sentiers, qui ont nécessité un investissement total d’environ 100 000 $, ont été aménagés au cours de l’été par l’entreprise Sentiers de l’Est.

Une pancarte indiquant l'un des deux nouveaux sentiers, La Donatienne.

La Donatienne permet d'accéder au sommet de la montagne. Cette montée est considérée comme une piste familiale.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Le premier, baptisé La Donatienne, est une remontée autonome et familiale d’environ trois kilomètres qui permet d’accéder au sommet de la montagne pour ensuite pouvoir la redescendre.

Cette remontée-là, c’est une belle remontée. C’est comme un trottoir, une espèce de gros sentier pédestre. Ce n’est pas exigeant physiquement, mentionne le président des Sentiers du Mont-Comi, Dave Ringuette.

Une affiche indiquant la piste La Tamahawk.

La Tamahawk est destinée à des adeptes plus expérimentés.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

La deuxième piste, La Tomahawk, est une descente de niveau intermédiaire d’environ un kilomètre. Elle est un peu plus technique, avec des sauts, des gros virages et un peu plus de vitesse. C’est ce qui manquait, aussi, au Mont-Comi, ajoute M. Ringuette.

Le président des Sentiers du Mont-Comi, Dave Ringuette.

Dave Ringuette, président des Sentiers du Mont-Comi, était tout sourire samedi lors de l'inauguration des deux nouveaux sentiers.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Ces nouveautés contribueront, selon lui, à capter l’intérêt de certains sportifs en quête d’un peu plus d’adrénaline et de sensations fortes. Elles permettront également d’attirer de nouveaux amateurs, croit Dave Ringuette.

Ce qu’on voulait, c’était de se mettre sur la carte, d’être reconnu sur l’échiquier des sentiers de vélo. On voulait montrer qu’on était capable, ici, d’avoir quelque chose d’intéressant et d’amener les gens dans notre région. C’est bon pour l’économie régionale.

Une citation de :Dave Ringuette, président des Sentiers du Mont-Comi

Comme d’autres sites, le Parc du Mont-Comi profite de la popularité grandissante du vélo de montagne au Québec. La montagne du Bas-Saint-Laurent possède toutefois une particularité, note Dave Ringuette, puisqu’elle est la seule de l'Est-du-Québec à être munie d’une remontée mécanique adaptée aux vélos.

La remontée mécanique du Parc du Mont-Comi et des gens qui discutent devant.

La remontée mécanique du Parc du Mont-Comi est accessible, l'été, aux amateurs de vélo de montage.

Photo : Radio-Canada

La fréquentation des adeptes est d’ailleurs à la hausse sur place. Au cours de l’été 2020, environ 6500 passages ont trouvé preneur, soit 500 de plus que durant la saison estivale précédente.

Le cap des 6500 laissez-passer a cette année été atteint vers la mi-août alors que la saison de vélo de montagne se poursuit en automne.

De jeunes adeptes de vélo de montagne dans les nouveaux sentiers.

De jeunes adeptes de vélo de montagne à l'oeuvre.

Photo : Radio-Canada

Le développement est loin d’être terminé au Parc du Mont-Comi, alors qu’une troisième phase de nouveautés axée sur le cross-country est prévue en 2022. Tout est déjà dessiné, on est déjà prêts, se réjouit Dave Ringuette.

Plusieurs partenaires, dont la MRC de La Mitis, ont contribué à la concrétisation de la deuxième phase de développement.

Une vingtaine de sentiers de vélo de montagne sont désormais accessibles sur place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !