•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au revoir béton, bonjour verdure : des citoyens de Saint-Roch passent à l’action

Deux citoyens enlèvent des pavés de béton sur la rue du Roi près d'une borne-fontaine.

Une soixantaine de citoyens sont venus enlever des pavés de béton sur la rue du Roi, samedi.

Photo : Radio-Canada / Hans David Campbell

Moins de béton et plus de verdure, c’est le mantra qu’avaient en tête des citoyens du quartier Saint-Roch en ce samedi de septembre. Leur mission : enlever 175 mètres carrés de pavés pour les remplacer par des végétaux comestibles.

Une soixantaine de personnes ont répondu présentes à l’invitation lancée par les organismes Verdir Saint-Roch et l’Engrenage. Elles se sont attaquées aux pavés du HLM situé au 201, rue du Roi.

Un amas de pavés de béton.

Les pavés de béton enlevés ont été revendus pour financer le projet.

Photo : Radio-Canada / Hans David Campbell

L’endroit a été choisi en raison de la présence abondante et inutile de pavés, mais aussi pour offrir un garde-manger nature aux gens dans le besoin qui habitent l’immeuble.

Au-delà de l’aspect alimentaire, l'objectif est de réduire les îlots de chaleur dans le quartier particulièrement bétonné, explique Alexandre Allard, qui pilote ce projet de déminéralisation.

Un homme et un enfant enlèvent des pavés de béton.

Des enfants du quartier ont aussi participé à l'opération.

Photo : Radio-Canada / Hans David Campbell

La tâche était colossale, chaque pièce de béton devant être enlevée individuellement. Malgré cela, le sourire et la bonne humeur étaient au rendez-vous.

Il s’agit du premier projet de déminéralisation des organisateurs, mais probablement pas du dernier. C’est quelque chose qu’on voudrait définitivement faire plus à l'Engrenage et à Verdir Saint-Roch. C’est comme un test pour la suite des choses.

Samedi prochain, les citoyens sont conviés à une autre corvée, cette fois pour planter des végétaux. Amélanchiers, groseilliers et hémérocalles prendront la place du béton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !