•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des marches pour la santé et les saines habitudes de vie chez les Autochtones

Le président d'honneur des Jeux autochtones interbandes (JAIB) 2017, le Dr Stanley Vollant, saluant les jeunes participants de différentes nations autochtones lors du défilé d'ouverture.

Les grandes marches du Dr Vollant pour la santé des Autochtones sont lancées un peu partout au Québec. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Robert Frosi

Radio-Canada

Les grandes marches du Dr Vollant pour la santé des Autochtones sont lancées un peu partout au Québec.

Il s'agit de trois marches pour encourager la santé et les saines habitudes de vie chez les Autochtones qui ont lieu cet automne.

L'événement est parrainé par l’organisme créé par le Dr Stanley Vollant, Puamun Meshkenu, qui signifie le chemin des mille rêves.

Une marche a lieu du 17 septembre au 1er octobre dans les écoles des communautés des Premières Nations.

Une autre marche de 5 km a lieu ce samedi dans plusieurs communautés autochtones du Québec, avec des activités culturelles et traditionnelles pour mettre en valeur la culture locale.

La troisième marche, qui va durer 21 jours, est ouverte à tout le monde.

Elle sera lancée le 19 septembre pour rappeler aux gens l’importance de marcher tous les jours pour maintenir une bonne condition physique.

Prendre soin de sa santé physique et mentale, c'est primordial, parce qu’il n'y a personne qui va s'occuper de notre santé que nous-même. De marcher, c'est un exercice hautement physique et hautement spirituel, parce que ça nous permet de réfléchir, de [nous] calmer, parce que quand on est immobile dans notre salon, des fois la panique et l'anxiété [peuvent] monter, mais lorsqu'on marche, ça nous permet de mieux comprendre nos émotions et aussi de les partager avec d'autres personnes, explique le Dr Stanley Vollant.

De 2010 à 2016, le premier chirurgien autochtone du Québec Stanley Vollant a parcouru 6000 kilomètres dans le cadre de sa marche Innu Meshkenu, qui veut dire le chemin des humains.

Il est allé à la rencontre de différentes communautés autochtones de l'est du Canada pour promouvoir les saines habitudes de vie.

Les marches de Puamun Meshkenu du Dr Stanley Vollant [font] suite à Innu Meshkenu, la grande marche dans toutes les communautés autochtones. Et là, avec Puamun Meshkenu, c'est de faire la promotion de l'activité de la marche comme un facteur des saines habitudes de vie et pour le développement individuel personnel des gens, autant au niveau physique que mental, spirituel, et même une façon de socialiser, une activité qui permet de marcher avec les gens. Donc, il y a tout l'aspect de la réconciliation et l'aspect de la communauté également, explique pour sa part le vice-président de l'organisme Puamun Meshkenu, Éric Cardinal.

Les organisateurs du défi souhaitent en faire un événement annuel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !