•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de chauffeurs d’autobus à Ottawa : un casse-tête pour les parents

Un autobus scolaire.

Le conseiller municipal dit avoir parlé à des parents qui craignent que l’annulation des itinéraires prive leurs enfants de la richesse de leur apprentissage.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

À Ottawa, la pénurie de chauffeurs d’autobus place des parents dans l’embarras qui doivent trouver d’autres moyens pour amener leurs enfants à l’école.

L'Autorité du transport des élèves d'Ottawa (OSTA) a déjà annoncé près de 90 annulations d’itinéraires à long terme pour les conseils scolaires publics et catholiques de la ville.

Vendredi, l’OSTA a annulé le transport des élèves de six écoles.

C’est crève-cœur. C’est littéralement déchirant, a déclaré le conseiller municipal de Kanata-Sud, Allan Hubley.

Ce dernier explique avoir passé une bonne partie de la journée de vendredi à travailler pour remplacer le service d’autobus jaune pour les élèves de son quartier qui doivent se rendre à l’école secondaire Canterbury et à l’école secondaire Merivale.

Selon Allan Hubley, environ 2000 familles de son quartier sont touchées et 55 % des itinéraires supprimés par l’OSTA touchent Kanata-Sud et les quartiers voisins, soit Kanata-Nord et Stittsville.

Le conseiller municipal dit avoir parlé à des parents qui craignent que l’annulation des itinéraires prive leurs enfants de la richesse de leur apprentissage.

Je ne veux pas qu'un enfant doué perde cette possibilité à cause de l'annulation d'un autobus par l'OSTA.

Pas un problème à court terme

Vendredi après-midi, M. Hubley et OC Transpo ont annoncé une solution temporaire : l'agence de transport de la ville mettrait à disposition deux autobus de la ligne 688 pour les élèves de l’école secondaire Merivale et un autobus de la ligne 88 pour ceux de l’école secondaire Canterbury.

Cependant, l’OSTA a continué d’annuler des transports jeudi et vendredi, qui ont eu des conséquences sur les élèves de différentes écoles secondaires des quartiers touchés.

Les annulations ont forcé la fille de 14 ans de Cindy Wendler à prendre OC Transpo de chez elle à Barrhaven jusqu'à l'école secondaire Canterbury, un trajet qui se traduit par trois autobus différents pour y aller et trois autres pour revenir. Résultat des courses : elle a passé trois heures de sa journée dans les transports en commun.

Nous ne pouvons plus le faire, alors nous avons fait du covoiturage. C'est tout simplement trop, a déclaré sa mère, elle-même enseignante, en soulignant que tous ces déplacements ont ajouté de nouvelles pressions à sa journée de travail.

L’OSTA tente de recruter des chauffeurs en ligne en offrant une formation gratuite et des horaires flexibles. Ce n’est pas un problème à court terme. Peut-être que l’OSTA devrait envisager d'augmenter ses salaires, a plaidé le conseiller municipal.

Vous ne pouvez pas annoncer 15 à 20 $ de l'heure et faire en sorte que les nouveaux chauffeurs de bus veuillent faire ce travail, a poursuivi la mère de famille.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !