•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital général du Lakeshore ferme temporairement deux salles d’opération

L'Hôpital général du Lakeshore.

L'Hôpital général du Lakeshore, à Pointe-Claire.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

L'Hôpital général du Lakeshore confirme la fermeture de deux salles d’opération pour pallier l'augmentation des cas de COVID-19 aux soins intensifs.

Il ne s'agit pas du seul établissement confronté à des interruptions de service au Québec, rappelle l’administration de l’hôpital.

Elizabeth Rich, vice-présidente du syndicat des infirmières du Lakeshore, dit avoir été informée que la salle d'opération ne serait ouverte que pour les urgences et pour traiter les patients atteints de cancer.

Cela permet de réaffecter le personnel disponible à l'unité de soins intensifs et à la salle d'urgence, ajoute Mme Rich.

Elle ne sait pas quand les opérations chirurgicales non urgentes pourront reprendre.

Mme Rich ajoute que les heures supplémentaires forcées font partie du quotidien du personnel de la santé qui est tout simplement épuisé.

Leur seule issue est de prendre un congé de maladie ou de démissionner.

Une citation de :Elizabeth Rich, vice-présidente du syndicat des infirmières de Lakeshore

La pénurie de personnel affecte également les services de santé dans d'autres régions de la province.

À Senneterre, une petite ville de l'Abitibi-Témiscamingue, une centaine de personnes ont manifesté devant l'hôpital après la fermeture des services d'urgence pendant la nuit. Les responsables de l'hôpital disent qu'il y manque plus de 200 infirmières.

Mardi dernier, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec Christian Dubé avait indiqué que certaines régions pourraient être visées par de nouvelles diminutions de services ou du délestage dans les prochaines semaines.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !