•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux agressions armées font trois victimes à Montréal

Des policiers du SPVM.

Des policiers dans la rue Sherbrooke, près de l'intersection de la rue Mansfield

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

La Presse canadienne

Deux agressions armées ont fait trois victimes la nuit dernière à Montréal, dont un jeune homme gravement blessé.

Selon les informations transmises par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), un appel a été reçu au 911 vers 1 h 45 pour signaler une agression armée sur la rue Sherbrooke, près de l'intersection de la rue Mansfield, dans l'arrondissement Ville-Marie.

Sur place, les patrouilleurs ont trouvé deux victimes blessées par arme blanche, dont une gravement. Il s'agit de deux hommes âgés de 20 et 23 ans.

D'après la porte-parole du SPVM Jessica Lalonde, la victime de 23 ans, a subi des blessures au haut du corps qui font craindre pour sa vie.

L'autre jeune homme a aussi été blessé au haut du corps, mais son état de santé n'a pas été précisé. Les deux victimes ont été transportées à l'hôpital pour être soignées.

À l'arrivée de la police, le suspect avait pris la fuite dans une direction inconnue.

Un peu plus tôt, vers minuit, une autre agression a été commise sur le boulevard Saint-Laurent, près de la rue de l'Arcade, dans le secteur du Mile-End.

Selon les premières informations recueillies par la police, c'est une altercation entre au moins deux individus qui aurait mené à l'agression. La victime, un homme de 19 ans, a été blessée au haut du corps par un objet tranchant.

Le jeune homme a été transporté à l'hôpital pour être soigné, mais on ne craint pas pour sa vie.

Aucun suspect n'a été localisé. Des enquêteurs ont été dépêchés sur place pour analyser la scène et une unité canine a aussi été mise à contribution.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !