•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le logement et la COVID-19 s’invitent au débat électoral des candidats des T.N.-O.

Un collage des photos des 5 candidats.

Cinq candidats s'affrontent aux T.N.-O. : Roland Laufer (vert), Kelvin Kotchilea (NPD), Michael McLeod (libéral) Jane Groenewegen (indépendante) et Lea Mollison (PCC)

Photo : Radio-Canada

Moins de 72 heures avant le jour du scrutin, les candidats aux élections fédérales pour les Territoires du Nord-Ouest ont eu une dernière chance de se démarquer lors d’un forum virtuel organisé par CBC.

Il s’agissait d’une seconde prise pour le forum qui devait avoir lieu mercredi, mais qui, après 40 minutes de problèmes techniques, avait finalement été repoussé à vendredi.

Cette fois, seulement trois des cinq candidats ont assisté à l’événement, soit le libéral Michael McLeod, le néo-démocrate Kelvin Kotchilea et la candidate indépendante Jane Groenewegen.

Le candidat du Parti vert Roland Laufer, présent mercredi, s’est désisté à la dernière minute vendredi, indiquant un problème de santé.

La candidate conservatrice, Lea Mollison, n’a jamais répondu à l’invitation de CBC ou aux autres demandes d’entrevues des différents médias du territoire.

La COVID-19

Le tiers des conversations a tourné autour de la pandémie qui est à son plus haut point au territoire depuis ses débuts en mars 2020.

Les trois participants au forum s'entendent sur l’importance de la vaccination. Le libéral et le néo-démocrate sont d'accord pour rendre la vaccination obligatoire pour les fonctionnaires. Alors que Jane Groenewegen parle plus d’une vaccination pour les personnes dans les postes clés pour la sécurité.

Un badge où il est écrit « J'ai reçu le vaccin contre la Covid-19 » avec du matériel médical.

Une troisième dose de vaccin sera offerte aux résidents des centres de soins de longue durée des Territoires du Nord-Ouest.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

À quelques reprises au cours de la soirée, le candidat néo-démocrate et la candidate indépendante ont rappelé que ce sont les libéraux qui ont déclenché ces élections en temps de pandémie.

Plusieurs résidents du territoire ont d’ailleurs critiqué cette semaine le fait que certaines personnes en isolement, qui ne s’étaient pas inscrites pour le vote par la poste, ne pourront pas voter lundi.

Questionné à la fin du forum sur cette situation, Michael McLeod a blâmé les conservateurs.

Le candidat Michael Mcleod a un podium.

Michael McLeod a été élu pour la première fois en 2015 puis réélu en 2019.

Photo : CBC / Gabriela Panza-Beltrandi

C’est désolant que certaines personnes ne soient pas en mesure de voter, a-t-il répondu. C’est quelque chose qui avait été identifié et dont nous avions discuté en Chambre plus tôt cette année. Nous avons mis de l’avant le projet C-19.

Ce projet de loi modifiant la Loi électorale du Canada en réponse à la pandémie aurait, entre autres, donné plus de pouvoir à Élections Canada en cas d’urgence pour la tenue des élections.

Le projet de loi n’est jamais passé parce que le Parti conservateur et d’autres membres ont joué à des jeux pour retarder le vote, a conclu le candidat. Ça ne s’est pas rendu en 3e lecture. C’est ce qui nous a mis dans cette position.

En Chambre ce printemps, le projet de loi est resté en suspens dans les procédures en comités après avoir passé la deuxième lecture en raison d’un débat partisan. Le gouvernement et l’opposition se sont tous les deux blâmés pour cette stagnation.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Le logement

Sur la question du logement, un autre enjeu majeur au territoire, les trois candidats s’entendent pour dire que la situation est alarmante.

Kelvin Kotchilea et le NPD promettent l’élaboration, avec les leaders autochtones, d’une Stratégie canadienne de logement autochtone, entièrement payée par Ottawa.

Kelvin Kotchilea pose pour la caméra.

Kelvin Kotchilea de Behchoko est le candidat néo-démocrate pour les Territoires du Nord-Ouest.

Photo : NPD

Nous sommes dans une situation complexe, explique le député néo-démocrate. Mais du point de vue fédéral, nous devons créer des politiques et des plans qui fonctionnent dans les Territoires du Nord-Ouest et nous éloigner d’une politique nationale.

Selon lui, cette stratégie viendrait créer plus d’opportunités d'enseignements pour que les communautés soient en mesure de construire leurs propres demeures.

Michael McLeod promeut pour sa part sa feuille de route et l’argent que son gouvernement a pu investir directement dans les collectivités autochtones au cours de la dernière année. Selon lui, de nombreuses maisons seront en construction ou en rénovation lors de la prochaine saison de la construction.

Jane Groenewegen pose pour la caméra.

Jane Groenewegen a été députée aux Territoires du Nord-Ouest pendant 20 ans.

Photo : (Facebook)

La candidate indépendante prend pour sa part quelques idées des néo-démocrates et des libéraux.

Elle est d’accord que l’argent doit aller directement aux collectivités, mais comme Kelvin Kotchilea elle est d’avis qu’il en faut plus.

Nous ne pouvons même pas embaucher des contractants à Hay River [...], dit-elle. Nous devons enseigner aux résidents du nord à construire afin qu’ils soient en mesure de s'assurer que les logements dont parle M. McLeod soient bel et bien construits.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !