•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui sont les candidats des partis politiques marginaux ?

Les affiches du candidat Dji-Pé Frazer, candidat pour le Parti Rhinocéros dans Saint-Maurice-Champlain.

Les affiches du candidat Dji-Pé Frazer, candidat pour le Parti Rhinocéros dans Saint-Maurice-Champlain.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En Mauricie et au Centre-du-Québec, une dizaine de candidats se présentent aux élections sous la bannière de partis politiques qui n’ont aucun député élu à la Chambre des communes.

Ceux-ci représentent le Parti libre, le Parti Rhinocéros, le Parti Marijuana ou encore le Parti pour la protection des animaux du Canada.

Des formations politiques marginales qui ont peu de chances de faire élire des candidats, mais qui ont tout de même des messages à faire passer.

Dji-Pé Frazer, un retraité qui a travaillé pendant plus de 30 ans au centre fiscal de Shawinigan, se présente pour le Parti Rhinocéros dans Saint-Maurice-Champlain. Avant ça, le Parti Rhinocéros avait le monopole des mensonges et on est rendus quatrièmes. Ce n’est pas compliqué, les libéraux nous ont battus, le Parti conservateur nous a battus, le Bloc nous a battus, explique le candidat.

Dji Pé Frazer à côté d'affiches du Parti Rhinocéros.

Dji-Pé Frazer est candidat pour le Parti Rhinocéros dans Saint-Maurice-Champlain.

Photo : Radio-Canada

Il estime que de plus en plus d’électeurs sont désabusés et ne votent plus. Il leur propose d’au moins voter pour le Parti Rhinocéros afin de manifester leur désaccord. Moi, je veux dire aux gens: ‘’Sortez de chez vous, il est temps d’envoyer un message : on ne vous croit plus, dit-il.

Dji-Pé Frazer en est à sa première et dernière campagne électorale. S’il gagne, il demandera immédiatement un recomptage, après quoi il fera ses valises pour Ottawa. Moi, j’attends juste le résultat et de toute façon, dans Saint-Maurice-Champlain, le résultat ne sera pas serré. Nos sondages nous donnent quand même une bonne avance, affirme le candidat avec un sourire en coin.

Un message personnel à faire passer

Dans le cas d’Hugo Beaumont Tremblay, ce sont d’abord des revendications personnelles qui l’ont motivé à se présenter comme candidat dans Saint-Maurice-Champlain sous la bannière du Parti Marijuana. Le candidat est souffleur de verre et fabrique, depuis la légalisation du cannabis au Canada, des accessoires pour fumeurs.

Hugo Beaumont Tremblay à côté d'un drapeau de son parti.

Hugo Beaumont Tremblay est candidat pour le Parti Marijuana dans Saint-Maurice-Champlain.

Photo : Radio-Canada

Cependant, le gouvernement du Québec lui interdit d’afficher ou de vendre ses produits en ligne, ce qui serait considéré comme de la publicité encourageant la consommation de cannabis.

Ils permettent l’importation en province, mais ils ne permettent pas aux gens qui font affaire ici de faire affaire ici. Je trouve ça complètement injuste et complètement incohérent de la part des gouvernements, précise Hugo Beaumont Tremblay.

Lorsqu’il a tenté de se faire entendre par le gouvernement du Québec, il raconte s’être heurté à des portes closes. Je n’ai pas d'autre choix que de me présenter en politique pour montrer c’est quoi le problème, explique-t-il. On dit souvent : ‘’Si ça ne fait pas votre affaire, au lieu de chialer, présentez-vous en politique pour changer les choses.’’ C’est ça que j’ai fait.

Quant à savoir si l’existence du Parti Marijuana est toujours pertinente maintenant que le cannabis est devenu légal au pays, Hugo Beaumont Tremblay soutient que la formation continuera d’exister tant que la législation aura encore des lacunes à corriger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !