•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième et dernier week-end pour le Festival western de Saint-Tite

Un spectateur observe un rodéo aux Grandes Estrades Coors Original.

L’ajout du passeport vaccinal a grandement diminué l’achalandage du festival, déjà en version réduite.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le Festival western de Saint-Tite amorce son deuxième et dernier week-end.

Après un spectacle du chanteur Matt Lang jeudi, les compétitions de rodéo étaient de retour vendredi et culmineront ce dimanche avec la grande finale.

Le directeur général de l'événement, Pascal Lafrenière, était de passage vendredi au micro de Barbara Leroux pour faire le point sur les premiers jours du festival.

Les gens nous remercient d’avoir persévéré dans nos efforts de leur présenter une édition cette année, explique Pascal Lafrenière. Les gens sont vraiment enthousiastes à participer à notre programmation.

Ce dernier précise également que les participants respectent bien les mesures sanitaires mises en place et que des ajustements minimes ont été faits pour la suite du festival.

Pas de profits cette année

Jeudi, le spectacle musical de Matt Lang a attiré quelque 1 600 ersonnes, ce qui est moins que la capacité maximale permise par les restrictions liées à la COVID-19.

L’ajout du passeport vaccinal a grandement réduit l’achalandage du festival, déjà en version réduite.

C’est au moins 100 000 dollars qu’on a dû rembourser en billets. Les gens qui n’étaient pas vaccinés correctement ou qui se sont pris trop tard, ça nous fait mal, bien évidemment, affirme le directeur général.

L’annulation d’attractions comme les kiosques et les terrasses engendrent aussi une baisse substantielle des revenus de l'événement, qui doit composer avec des dépenses supplémentaires, comme l’ajout de gardiens de sécurité responsables de faire respecter les normes gouvernementales.

Ce n’est pas une année où on va pouvoir engranger des profits, bien évidemment. Tout ce qu’on souhaite, c’est de limiter les pertes, explique Pascal Lafrenière.

Le Festival western de Saint-Tite se poursuit jusqu’à dimanche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !