•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Nous exigeons le respect » : des infirmières manifestent à Edmonton

Une voiture traîne une grande pancarte en soutien aux infirmières.

Des infirmières ont manifesté devant l'Hôpital Royal Alexandra pour exiger de meilleures conditions de travail.

Photo : Radio-Canada / Nathan Gross

Épuisées et inquiètes de l’état du système de santé albertain, des infirmières ont manifesté devant l’Hôpital Royal Alexandra d’Edmonton, vendredi, dans le cadre d’une journée nationale d’action organisée par la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers.

Nous en avons assez de demander des choses comme le droit de pouvoir se reposer, d’avoir assez de personnel et le droit au respect, lance la présidente de du Syndicat des infirmières et infirmiers unis de l'Alberta (UNA), Heather Smith.

En avant-midi, une vingtaine de voitures arborant des pancartes en soutien aux infirmières ont défilé autour de l’Hôpital Royal Alexandra, non loin du centre-ville d’Edmonton, pour réclamer des mesures urgentes pour régler la crise dans le secteur infirmier au Canada.

Les infirmières ont également dénoncé la gestion de la pandémie et le traitement qui leur est réservé par le gouvernement albertain.

Les infirmières épuisées

Heather Smith affirme que les infirmières albertaines sont à bout de souffle.

Selon elle, il n’est pas rare que ces dernières doivent travailler jusqu’à 16 jours d'affilée, 12 heures par jour.

Elle affirme que la pandémie a exacerbé les failles du système de santé albertain et dénonce l’embauche, par la province, d’infirmières contractuelles auprès d'agences privées, alors que le gouvernement souhaite réduire le salaire des infirmières de 3 %.

Les infirmières dans ce pays sont en crise [...] particulièrement en Alberta, déplore-t-elle.

De son côté, Pauline Worsfold, une infirmière qui cumule 40 ans d’expérience, affirme n’avoir jamais été confrontée à une situation comme celle qu’elle vit actuellement.

La voix nouée par l’émotion, elle s’est adressée aux journalistes pour lancer un message aux Albertains.

Faites-vous vacciner, portez votre masque et respectez les nouvelles restrictions sanitaires parce que nous n’avons plus de place pour vous soigner, avertit-elle.

Avec les informations de Nathan Gross

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !