•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six lits fermés sur 22 dans deux unités de l’Hôpital de Chicoutimi à partir de lundi

Le stationnement d'un hôpital.

L'Hôpital de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

Deux unités de l'Hôpital de Chicoutimi seront amputées temporairement de 6 lits sur 22 à compter de lundi en raison d'un manque de personnel.

C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean vendredi.

Nous procéderons effectivement à une fermeture temporaire de lits aux unités A3 et B3 de l'Hôpital de Chicoutimi en raison d'un manque de main-d'œuvre à partir du lundi 20 septembre, a répondu par courriel Pierre-Alexandre Maltais, conseiller cadre aux communications et relations médias par intérim au CIUSSS.

Il y aura ainsi 2 lits sur 12 fermés à l'unité B3 et 4 sur 10 à l'unité A3, soit, à cet endroit, 3 sur 6 en soins intermédiaires et 1 sur 4 à l'unité coronarienne.

Un homme pose devant un édifice.

Pierre-Alexandre Maltais est conseiller cadre par intérim aux communications et relations médias au CIUSSS.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin-St-Pierre

Les soins intermédiaires et l'unité coronarienne ont d'ailleurs été regroupés pour la gestion des lits, comme cela se fait normalement en période estivale, a indiqué également le CIUSSS. Les 16 lits qui demeurent ouverts seront modulables et permettront à nos équipes de s'adapter selon les besoins des usagers, a-t-il poursuivi.

C'est le manque de personnel qui force le CIUSSS à agir ainsi. Rappelons notamment que les départements de pédiatrie et de néonatalogie sont privés de 20 infirmières sur 52 en ce moment. Actuellement, la pression sur les équipes est forte et la situation demeure fragile, et nous prenons des décisions pour assurer l’accès à des soins sécuritaires pour nos usagers, a conclu Pierre-Alexandre Maltais.

Avec des informations de Michel Gaudreau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !