•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections municipales : la campagne est officiellement lancée à Gatineau

Extérieur de la Maison du citoyen de Gatineau, en été.

À Gatineau, la première journée de la campagne électorale municipale 2021 s'est déroulée, pour plusieurs candidats, sur les thèmes des infrastructures sportives et de l'environnement.

Photo : Hugo Bélanger

Radio-Canada

À deux jours de la fin de la campagne électorale fédérale, la plus longue campagne électorale municipale en 20 ans au Québec a officiellement été lancée, vendredi. À Gatineau, cette première journée de campagne s'est déroulée, pour plusieurs candidats, sur les thèmes des infrastructures sportives et de l'environnement.

Les infrastructures sportives à l’ordre du jour

La candidate à la mairie, France Bélisle, a lancé sa première journée de campagne dans le secteur du Plateau, en choisissant de s'installer aux abords du terrain où doit être construit le futur complexe multiglaces.

France Bélisle en a profité, du même coup, pour prendre position sur ce projet qu’elle juge beaucoup trop coûteux et qui, selon elle, aurait dû être mené autrement.

La candidate estime que le futur complexe multiglaces aurait pu être construit à moindre coût, si la Ville avait fait preuve de créativité en passant notamment par un projet de loi privé. Si on a été capable de le faire pour le Centre Slush Puppie, on peut le faire pour l'ouest, a déclaré France Bélisle.

France Bélisle lors de son lancement de campagne.

Originaire de Gatineau, dans le secteur de Hull, France Bélisle a travaillé à Radio-Canada pendant 18 ans avant d'assumer la direction de Tourisme Outaouais pendant six ans.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Mme Bélisle avance que le devis trop contraignant soumis lors des appels d'offres aurait fait fuir le secteur privé. Elle croit qu'une subvention municipale de 20 millions de dollars et un engagement à louer des heures de glace auraient pu inciter des entreprises à participer au projet.

Malgré ses critiques, la candidate s’engage à ne pas revoir le projet actuel si elle est élue à la mairie de Gatineau, le 7 novembre prochain. La décision appartient au conseil municipal. Je ne veux pas brimer les citoyens qui sont en attente depuis longtemps. Mon engagement, c'est de faire mieux pour la suite, a-t-elle précisé.

Terrain avec un bassin. Au loin on voit un magasin Canadian Tire.

Ce sera sur ce terrain, situé derrière le magasin Canadian Tire sur le boulevard du Plateau, que sera construit le futur complexe multiglaces dans le secteur du Plateau, à Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

De son côté, le candidat à la mairie, Jean-François Leblanc, s'est montré ouvert au projet du complexe multiglaces tel que présenté. Ce dernier a rétorqué à son adversaire : c’est facile de juger les processus des élus en place quand on n’est pas élu.

Le candidat Jacques Lemay est d'avis que les arénas de quartier doivent être maintenus. C’est bien beau d'avoir deux quatre glaces, mais les gens vont devoir se déplacer de la périphérie vers les centres, a-t-il dit.

Pour sa part, le candidat Rémi Bergeron croit que la Ville doit consulter les citoyens.

L’environnement, un enjeu d’importance dans la campagne?

Outre les infrastructures sportives, l'environnement risque d'animer la campagne, alors qu'Action Gatineau a déjà promis d'en être le chef de file.

Le candidat Jean-François Leblanc a indiqué avoir l’intention d’agir et de mettre des choses concrètes en place pour faire avancer les choses au niveau de l’environnement. Ses positions se préciseront au cours des prochaines semaines, a-t-il indiqué.

Jean-François Leblanc en entrevue à Radio-Canada.

Le candidat à la mairie de Gatineau, Jean-François Leblanc (archives)

Photo : Radio-Canada

C’est sûr qu’il n’y a pas beaucoup de candidats qui vont dire : "je suis contre l’environnement", a-t-il renchéri. Il a affirmé du même souffle que les candidats vont tous vouloir les mêmes choses.

Mettre Gatineau sur la [carte], travailler à la relance du développement économique, tout ça dans le respect de l’environnement, aller chercher un équilibre, consulter les citoyens… On va tous dire les mêmes choses. Où on va se distinguer, c’est dans des positions [...] ou dans les actions qu’on a prises dans le passé, a lancé Jean-François Leblanc.

Chose certaine, les positions s'affichent déjà dans la course à la mairie, tout comme ce sera le cas dans les 19 districts de la quatrième ville en importance au Québec.

En cette première journée de campagne à Gatineau, à peine une dizaine de candidats ont officiellement déposé leur candidature au bureau de la présidente d'élections.

D’après les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !