•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traverse Québec-Lévis : cinq nouveaux jours de grève

Le Vieux-Québec qui surplombe le fleuve vu à partir la rive sud avec le traversier qui arrive tranquillement au quai.

Outre la traverse Québec-Lévis, les traverses Sorel/St-Ignace-de-Loyola et Matane–Baie-Comeau–Godbout ont aussi voté pour cinq journées de grève.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy-Roussel

Des syndiqués de la traverse Québec-Lévis seront de nouveau en grève durant cinq jours s'ils n'arrivent pas à s'entendre avec la Société des Traversiers du Québec. Les journées de grève seront utilisées au « moment opportun », fait valoir le Regroupement des traversiers CSN, vendredi.

Un nouveau mandat de grève a été approuvé par les syndiqués de la traverse dans une proportion de 90 %.

Nos syndicats ont voté très fortement en faveur de ce nouveau mandat. Cela fait suite à des négociations infructueuses avec la Société des traversiers du Québec, indique le syndicat.

Outre la traverse Québec-Lévis, les traverses Sorel/St-Ignace-de-Loyola et Matane–Baie-Comeau–Godbout ont aussi voté pour cinq journées de grève.

Pénurie de main-d'œuvre

Le syndicat reproche à la STQ de ne pas être compétitif dans le monde maritime, qui fait face à une pénurie de main-d'œuvre. La question des salaires est au cœur du litige.

Nos membres nous envoient régulièrement des photos d’offres d’embauche dans les restaurants, avec plusieurs dollars l’heure de plus que ce qu’ils gagnent comme employé-es à la STQ, Stéphanie Gratton, vice-présidente de la Fédération des employées et employés des services publics (FEESP-CSN).

Les employés en grève sont principalement des préposés passerelle et quais, caissiers, matelots, gardiens-matelot, soudeur et électricien.

Cet été, des traversées avaient également été annulées à plusieurs reprises en raison du conflit de travail, dont les 3, 4 et 5 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !