•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour des classes-bulles dans les écoles du Nouveau-Brunswick

Dominique Cardy dehors.

Le ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy, a annoncé vendredi après-midi que de nouvelles restrictions sanitaires seront réintroduites dans les écoles, montée de cas oblige.

Photo : Radio-Canada

Maya Chebl

Alors que le plan de retour en classe, annoncé en août, prévoyait une année scolaire avec moins de restrictions, voilà que le ministre Dominic Cardy fait marche arrière.

La déclaration de nouveaux cas chez les élèves et la présence du variant Delta – plus contagieux – force le Nouveau-Brunswick à décréter de nouvelles mesures dans les écoles pour contenir la transmission de la COVID-19.

En seulement deux semaines, la province a fait état de 80 infections dans 20 écoles des régions de Moncton, Fredericton, Edmundston et Campbellton.

Nous avons le devoir de protéger nos élèves, en particulier ceux âgés de moins de 12 ans qui ne sont pas encore admissibles à recevoir un vaccin contre la COVID-19 afin d’être protégés.

Une citation de :Dominic Cardy, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance

C’est pourquoi le concept de classes-bulles, lorsque cela est possible, sera réintroduit dans les écoles à partir de lundi. Néanmoins, on précise que la taille des classes sera inchangée. L'année dernière, les classes-bulles ne touchaient pas les élèves du secondaire.

Pour les élèves de la maternelle à la 8e année, seules les sorties scolaires au sein de la bulle seront permises. Le ministère de l’Éducation veut redoubler les efforts pour maintenir une distanciation physique suffisante entre les différents groupes. Pour ce faire, il propose aux écoles de modifier les horaires du dîner ou des récréations.

Les cours d'éducation physique devront se dérouler à l'extérieur dans la mesure du possible. Autrement, les masques seront obligatoires tant pour les élèves que pour les membres du personnel.

Le ministère demande aux parents de faire un usage limité des transports en autobus pour réduire les risques de transmission. La semaine dernière, on apprenait que plusieurs trajets d'autobus scolaires avaient été modifiés en raison d'une pénurie de chauffeurs. Une situation qui touche d'ailleurs l'ensemble de la province.

Plus tôt cet été, le ministre Dominic Cardy avait laissé entendre que le plan de retour en classe pouvait changer en cours de route, et ce, en concertation avec la santé publique. Lors d'une mêlée de presse vendredi après-midi, il n'a pas hésité à répéter que d'autres mesures [seront introduites] si c'est nécessaire.

En outre, l'ensemble de ces nouvelles mesures seront évaluées régulièrement dans les prochains jours et les prochaines semaines, a précisé le ministère dans son communiqué.

Nouvelle exigence pour les activités

Dès le 22 septembre – date d'entrée en vigueur du passeport vaccinal dans la province – seuls les élèves doublement vaccinés seront autorisés à participer aux activités parascolaires et intramurales, qu'elles soient offertes à l'intérieur ou à l'extérieur.

Cette règle ne s'applique toutefois qu'aux élèves de 12 ans et plus, admissibles à la vaccination. Les élèves qui détiennent une exemption médicale ne seront pas non plus touchés par cette mesure.

Des cas dans des écoles des zones 1, 3 et 5

Dans la région de Moncton, un nouveau cas positif a été détecté à l'école primaire de West Riverview.

On déclare par ailleurs de nouveaux cas de COVID-19 à l'école primaire Andover, à l'école intermédiaire Perth-Andover et à l'école secondaire Southern Victoria, situées dans la région de Fredericton.

Dans celle de Campbellton, on dénombre un cas nouvellement confirmé à la Sugarloaf Senior High School.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !