•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prix de l’aluminium : des investissements exigés chez Rio Tinto à Jonquière

Le panneau en avant de l'aluminerie Rio-Tinto à Arvida

Le Complexe Jonquière de Rio Tinto

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Radio-Canada

Alors que le prix de l'aluminium atteint des sommets inégalés depuis 10 ans, se situant autour de 3000 $ la tonne, et que la demande mondiale pour ce métal dépasse l'offre, des voix se font entendre pour exiger que Rio Tinto procède à des investissements majeurs à ses installations de Jonquière.

C'est la cas du député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, qui rappelle que l'entreprise a toujours dit attendre la conjoncture favorable pour installer de nouveaux équipements dans son aluminerie d'Arvida.

Ça fait 15 ans qu'ils nous disent à tous les six mois : "Ah, le prix est mauvais, la conjoncture est mauvaise!" Bien là, c'est exactement le contraire. Donc, moi je les prends aux mots. Alors là le prix est bon puis la conjoncture est bonne. Là, on ne veut pas des promesses, on veut des investissements, a exigé le député péquiste.

Le son de cloche est le même du côté du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida (SNEAA).

On juge que c'est un très très bon moment pour annoncer des investissements, y aller de l'avant vers des phases subséquentes du côté d'AP60 pour remplacer la capacité dans nos usines qui a une date de fin de vie en 2025. Tous les astres sont très bien alignés pour nous permettre finalement d'obtenir des avancements et des investissements un peu partout dans les installations qu'on représente, a estimé le président du SNEAA, Donat Pearson.

Le prix de l'aluminium a doublé depuis mai 2020 et il faut remonter au mois d'août 2008 pour trouver un prix aussi élevé.

Avec des informations de Michel Gaudreau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !