•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Angleterre assouplit les conditions de voyage pour les vaccinés

Des passagers marchent avec leurs valises devant une affiche pour le centre de prélèvement.

Les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre devaient encore effectuer un test avant leur départ et un test à leur arrivée.

Photo : Getty Images / AFP / DANIEL LEAL-OLIVAS

Agence France-Presse

Le gouvernement du Royaume-Uni a annoncé vendredi un assouplissement des conditions d'entrée en Angleterre pour les voyageurs vaccinés, attendu de longue date par un secteur du tourisme et des transports frappé de plein fouet par la pandémie de COVID-19.

À partir du 4 octobre, les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre n'auront plus besoin d'effectuer un test avant leur départ d'un pays qui ne figure pas sur la liste rouge, a tweeté le ministre des Transports Grant Shapps.

Puis, fin octobre, le test PCR exigé au deuxième jour après l'arrivée sur le sol britannique sera remplacé par un test antigénique moins coûteux, a-t-il précisé.

Les voyageurs déclarés positifs devront s'isoler et alors effectuer un test PCR de confirmation, sans coût supplémentaire, qui sera analysé pour identifier de nouveaux variants.

Le ministre des Transports a également annoncé que huit pays quitteraient mercredi la liste rouge – qui impose une coûteuse quarantaine à l'hôtel obligatoire pour 10 jours – parmi lesquels la Turquie, le Pakistan et les Maldives.

La liste orange va quant à elle disparaître.

En revanche, les voyageurs non vaccinés de pays non classés en rouge devront subir des tests PCR avant leur départ et aux deuxième et huitième jours après leur arrivée, avec la possibilité de faire un troisième test pour réduire la quarantaine de 10 jours.

Toujours à partir du 4 octobre, le gouvernement britannique reconnaîtra la vaccination de 17 pays et territoires supplémentaires, dont le Japon et Singapour.

Ces simplifications permettront à davantage de personnes de voyager, de voir leurs proches ou de faire des affaires dans le monde entier, tout en donnant un coup de pouce à l'industrie du voyage, a fait valoir Grant Shapps dans un communiqué.

Soulignant que huit adultes sur dix étaient entièrement vaccinés au Royaume-Uni, nous sommes maintenant en mesure d'introduire une structure actualisée proportionnée qui reflète le nouveau paysage, a-t-il ajouté.

Des conditions différentes en Écosse et au pays de Galles

Ces dispositions ne s'appliquent qu'à l'Angleterre, ces questions relevant de la compétence des gouvernements locaux.

Le gouvernement écossais a quant à lui décidé de ne pas retenir la suppression du test avant le départ et l'abandon du test PCR au deuxième jour au profit d'un test antigénique en raison de préoccupations importantes sur l'impact de cette mesure sur la santé publique, a-t-il expliqué dans un communiqué.

Le gouvernement gallois, qui a annoncé l'introduction de passeports vaccinaux dans les discothèques et les événements accueillant un public nombreux, a quant à lui indiqué qu'il examinait la décision du gouvernement britannique, mais s'est montré prudent, soulignant que ces changements ne sont pas sans risque.

Le patron de British Airways, Sean Doyle, a salué les annonces du gouvernement britannique, l'appelant même à aller plus loin en éliminant tous les tests pour les voyageurs entièrement vaccinés.

Figurant parmi les pays les plus touchés, le Royaume-Uni déplore près de 135 000 morts depuis le début de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !