•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa dit oui à la North Pole Race à Québec dès 2023

Un ours blanc sur la banquise. En arrière-plan, les montagnes se dessinent.

Un ours polaire sur le passage du Nord-Ouest.

Photo : Nathalie Lasselin/Pixnat

Au lendemain de sa rencontre avec Justin Trudeau, Régis Labeaume indique qu'Ottawa sera partenaire de la North Pole Race à Québec dès 2023. Le maire sortant annonce une contribution de 10 millions de dollars du fédéral et se dit encouragé que la course aille de l'avant, peu importe l'issue des élections fédérales et municipales.

La course, sur une distance de 20 000 kilomètres et d'une durée d'environ 70 jours, doit relier Québec et Vancouver, en passant par le Nord-Ouest, et sera rediffusée à la télévision dans le monde entier. Quinze jours de festivités seront organisés à Québec avant le départ.

Ce sera une des choses les plus extraordinaires, estime le maire de Québec, Régis Labeaume, qui avait d'ailleurs placé l'événement comme une de ses priorités en vue du scrutin fédéral. Il en a d'ailleurs discuté avec le premier ministre sortant Justin Trudeau, de passage à Québec, jeudi soir.

La première expédition test aura lieu en 2023, avec environ quatre bateaux. Québec deviendrait l'hôte de la première course officielle en 2025. De 8 à 10 embarcations provenant des pays membres du Conseil de l'Arctique, dont le Canada, la Chine, la Russie, la France et le Danemark, doivent participer.

L'événement doit permettre de sensibiliser la planète aux enjeux des changements climatiques et de la fonte des glaces de l'Arctique, dont le passage du Nord-Ouest. Des navigateurs de renom et des personnalités publiques participeront aux expéditions.

La banquise se rompt en différentes plaques.

La banquise se rompt au passage du brise-glace finnois MSV Nordica qui traverse le passage du Nord-Ouest dans le détroit de Victoria, dans l'archipel arctique canadien, en juillet 2017. (archives)

Photo : Associated Press / David Goldman

Sommet sur le Nord

Un sommet scientifique mondial sur le Nord sera aussi organisé à Québec en 2024, en partenariat avec l'Université Laval et l'Institut nordique, ajoute Régis Labeaume.

Un volet éducatif sera également mis sur pied. Des activités pédagogiques auront lieu avec les communautés riveraines tout le long du parcours afin de mieux faire connaître les populations et les peuples autochtones qui subissent le plus les impacts liés au réchauffement climatique, fait savoir la Ville.

Au niveau du rayonnement international, c'est fantastique, a dit M. Labeaume, vendredi, en remerciant Ottawa pour sa contribution.

La ville contribuera également à assurer un financement de deux millions de dollars sur quatre ans grâce à ses différents fonds et des partenariats, assure le maire.

Élections

Il a bon espoir que le prochain gouvernement fédéral et la prochaine administration municipale feront avancer le projet.

On verra bien. C'est le bout que je ne contrôle pas. Il va falloir qu'ils nous expliquent pourquoi ils ne le veulent pas, prévient le maire sortant.

Pour l'instant, seul le Parti libéral du Canada s'est prononcé en faveur du projet, indique le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !