•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mairie de Québec : un départ pour un marathon de 52 jours

Des pancartes de quatre différents partis de la ville de Québec.

Les pancartes commenceront à être installées un peu partout dans la ville.

Photo : Radio-Canada

Les élections municipales sont officiellement lancées à Québec avec l'installation de premières pancartes électorales. Pendant 52 jours, les candidats de 5 partis s'affronteront dans la plupart des 21 districts de Québec en vue d'un scrutin le 7 novembre. Plus de 400 000 électeurs sont attendus aux urnes.

Les partis Québec forte et fière et Transition Québec ont présenté leurs premiers candidats sur les poteaux de la capitale vendredi.

Une pancarte électorale orange de Transition Québec.

Des candidats du parti Transition Québec sont déjà bien visibles.

Photo : Radio-Canada

D'autres ont préféré les afficher plus tard, en raison de la campagne électorale fédérale toujours en cours.

Une affiche du chef du parti Québec forte et fière, Bruno Marchand, à Québec.

Une affiche du chef du parti Québec forte et fière, Bruno Marchand, à Québec.

Photo : Radio-Canada

Quelques heures plus tard, c'était au tour du parti Québec 21 de présenter son équipe complète de candidats.

Le chef Jean-François Gosselin a lancé les hostilités devant une pancarte surdimensionnée mettant en vedette son projet de métro. Pour lui, l'élection est d'abord et avant tout un référendum sur le projet de tramway du maire sortant, Régis Labeaume.

C'est certain que ça va être la question de l'urne. C'est incroyable, imaginez : on est le seul parti qui veut que les citoyens se prononcent sur le plus gros projet de la Ville de Québec, croit M. Gosselin.

Le chef a présenté ses 21 candidats, dont ses dernières recrues : Vincent Bégin dans le district de Louis-XIV et Gabriel Hardy dans Les Saules-Les Méandres.

Une pancarte avec un métro.

Pour Québec 21, l'élection est d'abord et avant tout un référendum sur le projet de tramway du maire Labeaume et sur son projet de métro.

Photo : Radio-Canada

Votes par anticipation et correspondance

À la mi-octobre, les citoyens doivent s'attendre à recevoir, par la poste, leur avis d’inscription ou de non-inscription sur la liste électorale, la carte de vote de même qu’un dépliant informatif.

L'Hôtel de Ville de Québec en été.

Les candidats qui briguent un siège à l'Hôtel de Ville de Québec feront campagne pendant 52 jours (archives).

Photo : Radio-Canada / Steve Breton

Pour voter par correspondance, les électeurs admissibles sont invités à soumettre leur demande au Bureau du président d’élection en remplissant le formulaire prévu à cet effet, fait savoir la Ville.

Critères du vote par correspondance

  • Être âgé de 70 ans ou plus le 7 novembre 2021;
  • Être domicilié dans un centre hospitalier, un CHSLD ou une résidence privée pour aînés inscrite au registre constituée en vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux;
  • Être domicilié et incapable de vous déplacer pour des raisons de santé;
  • Agir comme proche aidant domicilié à la même adresse qu’une personne dans l’incapacité de se déplacer pour des raisons de santé;
  • Être non domicilié sur le territoire de la Ville de Québec;
  • Être domicilié et dont l’isolement est recommandé ou ordonné par les autorités de santé publique en raison de la pandémie de la COVID-19.

En raison de la COVID-19, la Ville a ajouté une journée de vote par anticipation. Celui-ci aura lieu les 30 et 31 octobre 2021.

Deux partis atteignent la parité

Tout comme le parti Équipe Marie-Josée Savard, Québec 21 n'est pas arrivé à atteindre la parité hommes-femmes parmi ses candidats.

Douze hommes et neuf femmes s'aligneront pour Québec 21, soit la même composition que le parti de la dauphine de Régis Labeaume.

Les partis Transition Québec et Québec forte et fière aligneront plus de femmes que d'hommes.

Le parti Démocratie Québec n'a pas encore dévoilé l'ensemble de ses candidats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !