•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les circonscriptions à surveiller dans le Sud-Ouest de l’Ontario

Un panneau d'Élection Canada qui indique où voter.

Des millions d'électeurs sont appelés aux urnes le 20 septembre.

Photo : Radio-Canada / Marine Lefèvre

Radio-Canada

Peu de changements sont à attendre dans le paysage politique du Sud-Ouest de l’Ontario, mais des surprises sont toujours possibles dans certaines circonscriptions.

Windsor–Tecumseh

Une carte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Circonscription de Windsor–Tecusemh

Photo : Élections Canada

La circonscription est l’objet d’une chaude lutte entre le candidat libéral et député sortant Irek Kusmierczyk et la candidate du NPD Cheryl Hardcastle, qui a représenté la circonscription de 2015 à 2019.

Avant elle, c’est le néo-démocrate Joe Comartin qui était le visage de Windsor–Tecumseh à la Chambre des Communes à Ottawa de 2000 à 2015.

La campagne de 2019 avait été serrée entre les libéraux, les néo-démocrates et les conservateurs. Irek Kusmierczyk l’avait emporté avec 33,44 % des voix.

La circonscription qui couvre Tecumseh, des quartiers de l’est de Windsor et des secteurs du comté d’Essex a un électorat varié à la fois rural et urbain.


Windsor-Ouest

Une carteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Circonscription de Windsor-Ouest

Photo : Élections Canada

Détenue depuis 2002 par le NPD, la circonscription pourrait être très disputée cette année encore.

En 2019, Brian Masse l’avait emportée avec environ 2000 voix d’avance (40,15 % des voix) sur la candidate libérale Sandra Pupatello. En 2021, l’ancienne ministre provinciale s’est à nouveau lancée dans l’arène pour tenter d’emporter la circonscription.

En 2019, le Parti conservateur avait récolté 19 % des voix. C’est Anthony Orlando qui défend les couleurs conservatrices en 2021.


Essex

Une carte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Circonscription d'Essex

Photo : Élections Canada

À l’instar des autres circonscriptions de la région, le sort d’Essex n’est pas complètement scellé.

Là, c’est le Parti conservateur avec le député sortant Chris Lewis et le NPD avec Tracey Ramsey qui sont au coude-à-coude, selon le site d'agrégation de sondages 338Canada.

En 2019, M. Lewis avait ravi le siège que Mme Ramsay avait gagné en 2015 avec un peu plus de 5000 voix d'avance.

La candidate libérale Audrey Festeryga était elle aussi de la course en 2019.

Entre 2004 et 2015, c’est le conservateur Jim Watson qui a représenté Essex à Ottawa.


London-Ouest

Une carteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Circonscription de London-Ouest

Photo : Élections Canada

Il s’agit de l’une des circonscriptions qui n’ont pas de député sortant. La libérale Kate Young qui détenait le siège depuis 2015 ne s’est pas représentée.

C’est Arielle Kayabaga qui a pris la relève et qui pourrait l’emporter. Mme Kayabaga est conseillère municipale du quartier 13 depuis 2018. C’est la première femme noire élue au conseil municipal de London.

Elle est opposée au conservateur Rob Flack et à Shawna Lewkowitz du NPD notamment.


Kitchener-Centre

Une chose est sûre avec cette circonscription, c’est qu’elle va changer de couleur. Actuellement libérale, Kitchener Centre pourrait être qualifiée de circonscription grand écart alors que la lutte se joue entre Mike Morris du Parti vert, Mary Heinen Thorn du Parti conservateur et Beisan Zubi du NPD. 

Le candidat libéral Raj Saini a mis fin à sa campagne début septembre après des allégations de harcèlement.

Kitchener-Sud–Hespeler

Valerie Bradford du Parti libéral et Tyler Calver du Parti conservateur sont au coude-à-coude. Selon le site 338Canada, les deux partis se partagent à l’heure actuelle la grande majorité des intentions de vote, loin devant le candidat du NPD.

Le député sortant Marwan Tabbara, élu en 2015 et réélu en 2019 sous la bannière libérale, avait quitté le parti en 2020 après avoir été accusé en lien avec une agression présumée. Il siégeait comme indépendant.

Kitchener–Conestoga

Les choses se jouent entre les conservateurs avec Carlene Hawley et les libéraux avec le député sortant Tim Louis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !