•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre à Saint-Raymond : l’identité de la victime dévoilée

Patricia Sirois sourit.

Patricia Sirois a été tuée par balle dans un quartier résidentiel de Saint-Raymond le 10 septembre.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

On connaît maintenant l’identité de la victime du meurtre survenu le 10 septembre dans un quartier résidentiel de Saint-Raymond, près de Québec. Il s’agit de Patricia Sirois, 35 ans. La mère de famille a été abattue par balle au volant de sa voiture, à moins de 100 mètres de son domicile.

La juge Johanne Roy, de la Cour du Québec, a levé vendredi l’ordonnance de non-publication qui protégeait jusqu’ici l’identité de la victime.

Elle l’a fait à l’occasion d’une brève comparution de Martin Lévesque. L’homme de 49 ans est accusé de meurtre au second degré, c'est-à-dire d’avoir tué Patricia Sirois au moyen d’une arme à feu.

Des policiers recueillent des indices sur la scène du crime.

La victime a été abattue à moins de 100 de sa résidence (archives).

Photo : Radio-Canada

La victime, une employée du CIUSSS de la Capitale-Nationale, a été abattue alors qu’elle circulait en voiture dans le secteur des rues Marlène et Francine.

Enfants sains et saufs

Ses deux enfants se trouvaient à bord du véhicule, mais n’ont pas été blessés dans l’attaque.

Ils ont été confiés à des membres de la famille en attendant le retour de leur père, un militaire qui se trouvait en mission à l’extérieur du pays quand le drame s’est produit.

Les policiers de la Sûreté du Québec ont procédé à l’arrestation de Martin Lévesque le soir même, sur le lieu du crime.

Patricia Sirois tient un bébé dont le visage est flouté.

Patricia Sirois demeurait dans le même quartier que l'accusé, Martin Lévesque.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Des gens du voisinage ont confié à Radio-Canada que la victime, son conjoint et leurs deux enfants s’étaient installés il y a quelques mois dans le quartier.

Ils les décrivent comme des gens sans histoire. L’accusé et la victime demeuraient dans le même secteur.

Vétéran

Martin Lévesque a servi durant 22 ans au sein des Forces armées canadiennes (FAC). Il s’était enrôlé en janvier 1995 en tant qu’ingénieur de combat.

Au cours de sa carrière, il a participé à de nombreux déploiements, notamment en Afghanistan, à Haïti et en Bosnie-Herzégovine.

Il a été libéré des FAC en août 2017 avec le grade d’adjudant.

Missions auxquelles Martin Lévesque a participé

- Port-au-Prince, Haïti – janvier 2010 à mars 2010
- Kandahar, Afghanistan – avril 2009 à octobre 2009
- Kaboul Afghanistan – février 2004 à août 2004
- Visoko, Bosnie-Herzégovine – septembre 2001 à février 2002
- Dili, Timor oriental – octobre 1999 à mars 2000

Source : Forces armées canadiennes

Une voiture de la Sûreté du Québec sur une route, la nuit.

La Sûreté du Québec a procédé à l'arrestation de Martin Lévesque sur les lieux du crime, le soir même du meurtre de Patricia Sirois (archives).

Photo : Radio-Canada / Frédéric Vigeant

Martin Lévesque avait déjà eu des ennuis avec la justice. En 2005, il a été déclaré coupable de conduite avec les facultés affaiblies.

Quelques années plus tard, en 2011, l’ex-militaire a été accusé dans une affaire de violence conjugale. Les accusations ont été abandonnées après qu’il se fut engagé à ne pas troubler l’ordre public.

La date de sa prochaine comparution a été fixée au 29 octobre. Martin Lévesque demeurera détenu jusqu’à nouvel ordre.

Avec la collaboration de Colin Côté-Paulette

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.