•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 sur le point d’atteindre son pic au Nouveau-Brunswick

Une infirmière marche dans une aile à l'hôpital.

Les personnes hospitalisées dans la province ne sont pas pleinement vaccinées, dans une très grande majorité des cas.

Photo : Radio-Canada / Peter Turek

Radio-Canada

Le 25 janvier dernier, la province a atteint un sommet lorsqu’on a dénombré 348 cas actifs de COVID-19. Jeudi, il y avait 336 malades et il est fort probable que le record de janvier soit fracassé rapidement.

En ce qui a trait aux hospitalisations, c’était le 19 avril qu’on a enregistré le nombre le plus important avec 21 personnes.

Le 10 avril, la province a connu le nombre le plus élevé de personnes aux soins intensifs. Treize personnes étaient gravement malades.

Jeudi, il y avait 15 personnes à l’hôpital et neuf aux soins intensifs.

C’est d’ailleurs en raison de l’augmentation de ces hospitalisations que la province a pris la décision d’imposer dès la semaine prochaine le passeport vaccinal aux Néo-Brunswickois.

Notre patience a des limites, mais nos soins intensifs ont aussi des limites, a indiqué la médecin hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, lors de sa conférence de presse de mercredi.

la Dre Jennifer Russell.

La médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick la Dre Jennifer Russell le 15 septembre 2021.

Photo : Radio-Canada

Le Réseau de santé Horizon a annoncé vendredi matin que les visiteurs seront interdits à l’hôpital Hôtel-Dieu de St. Joseph à Perth Andover en raison de l’augmentation de cas dans la région.

Jeudi, l’administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada, Theresa Tam, a prévenu les provinces qu’elles devront mettre en place davantage de restrictions si les taux de vaccination continuent de stagner.

Au Nouveau-Brunswick, 77,2 % des personnes admissibles ont reçu deux doses du vaccin et 85,8 % ont reçu une dose. Depuis l’annonce de l’imposition du passeport vaccinal, des pharmacies ont indiqué avoir observé une augmentation du nombre de personnes demandant le vaccin dans la province.

Le premier ministre Blaine Higgs vise maintenant un taux de vaccination de 90 % des personnes de 12 ans et plus avant de relâcher les plus récentes restrictions.

Les centres de dépistage débordés

La Dre Russell a aussi concédé que le dépistage de la population avait pris un certain retard.

Selon le vice-président aux affaires communautaires chez Horizon, Jean Daigle, un nombre croissant de personnes demandent de recevoir un test de dépistage pour la COVID-19.

Une main gantée introduit un écouvillon dans la narine d'une personne assise les yeux fermés.

Avec l'augmentation de cas de COVID-19, il y a plus de demandes pour obtenir un test de dépistage au Nouveau-Brunswick.

Photo : Reuters / Eduardo Munoz

M. Daigle demande aux personnes qui se rendent aux centres de dépistage de faire preuve de patience. En attendant de recruter plus de personnel, le réseau priorise l’analyse des tests des personnes qui ont eu des contacts rapprochés avec un cas confirmé de COVID-19.

Même son de cloche du côté du Réseau de santé Vitalité.

Le Réseau de santé Vitalité observe une augmentation notable de l’achalandage à ses cliniques de dépistage au cours des derniers jours, indique Stéphane Legacy, vice-président aux Services de consultation externe et Services professionnels chez Vitalité.

Urgent besoin de personnel

Le Réseau de santé Horizon a indiqué dans un communiqué de presse avoir un besoin urgent de personnel dans la lutte pour la COVID-19.

Des postes au niveau administratif et clinique sont à pourvoir aux cliniques de vaccination contre la COVID-19, aux centres d’évaluation de la COVID-19 et aux cliniques en milieu scolaire dans les régions de Moncton (Zone 1), de Saint John (Zone 2) et de Fredericton (Zone 3).

Nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre la COVID-19. Si vous pouvez donner un coup de main en personne dans nos cliniques de vaccination et nos centres d’évaluation dans ces régions, faites-nous signe, peut-on lire.

Des postes de thérapeute respiratoire, d'assistant de laboratoire médical, d’infirmière auxiliaire autorisée, d’infirmière immatriculée et de personnel administratif bilingue sont disponibles

Il est possible de contacter le réseau à l’adresse careers@HorizonNB.ca ou de postuler en ligne à l’adresse www.interceptum.com/s/en/PandemicSupport (Nouvelle fenêtre) (en anglais seulement).

Vitalité n'a pas envoyé de telle demande publique, mais admet que la recrudescence des cas de la maladie cause des défis au niveau du personnel.

Lorsque c’est possible, nous dirigeons certains employés vers les cliniques afin d’assurer les services et nous poursuivons nos efforts de recrutement, indique M. Legacy.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !