•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CAVAC de la Côte-Nord appelle à l’action contre la violence sexuelle

Une femme consulte son téléphone cellulaire assise dans une pièce plongée dans la pénombre, devant une fenêtre d'un quartier résidentiel.

Seulement 5% des violences sexuelles sont dénoncées rapporte le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

En cette 40e journée d'action contre la violence sexuelle, le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de la Côte-Nord (CAVAC) demande à la population d'agir et de dénoncer les comportements inappropriés.

La directrice générale du CAVAC de la Côte-Nord, Isabelle Fortin pense que chaque personne à un rôle à jouer pour faire changer les choses.

Isabelle Fortin est debout dans un couloir. Elle regarde la caméra.

Isabelle Fortin est directrice générale du Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de la Côte-Nord

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Il faut dénoncer les comportements sexistes, les blagues tendancieuses en prenant position contre la violence sexuelle.

Une citation de :Isabelle Fortin, directrice générale du CAVAC

Un triste record sur la Côte-Nord

Isabelle Fortin rappelle que la région occupe la deuxième place parmi les régions du Québec avec le plus haut taux de cas de violence sexuelle.

D'après les statistiques de la sécurité publique de 2015, 107,5 crimes sexuels sur 100 000 habitants ont été enregistrés dans la région, alors que la moyenne québécoise est de 68,9, mentionne-t-elle.

Toutefois, Isabelle Fortin rappelle qu'il y a de l'espoir et que plusieurs organismes sont présents pour aider les victimes. Au CAVAC, on accueille toutes les victimes de violence sexuelles, peu importe l'âge ou le sexe. On offre des services aux enfants, aux adolescents et aux adultes.

Elle ajoute d'ailleurs qu'il n'est pas nécessaire d'avoir porté plainte pour obtenir des services au CAVAC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !