•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le FMI et la Banque mondiale appellent à envoyer plus de vaccins aux pays pauvres

Une infirmière pique une seringue dans le bras d'un homme.

Un homme se fait vacciner à l'Hôpital Masaka de Kigali, au Rwanda.

Photo : Reuters / Jean Bizimana

Reuters

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) et les dirigeants d'autres organisations ont appelé jeudi les pays ayant un taux de vaccination contre la COVID-19 élevé à envoyer des doses aux pays à revenus faibles et intermédiaires.

Kristalina Georgieva et les directeurs de la Banque mondiale, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) se sont inquiétés du fait qu'il ne serait pas possible de vacciner au moins 40 % de la population de tous les pays d'ici la fin de 2021 sans une action urgente.

Les grandes disparités entre les taux de vaccination des économies avancées et ceux des pays en développement seront l'une des principales questions soulevées lors du sommet virtuel organisé par les États-Unis en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, le 22 septembre.

Les dirigeants d'organisations ont déclaré que les pays ayant des taux de vaccination élevés – qui ont collectivement préacheté plus de 2 milliards de doses de plus que nécessaire – devraient de toute urgence échanger leurs calendriers de livraison à court terme avec les programmes de distribution mondiaux pour aider à combler les lacunes dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Ils ont exhorté les pays à revenu élevé à respecter leurs promesses de dons de doses et à libérer les fabricants de vaccins de leurs contrats afin que ces doses puissent être livrées aux personnes dans le besoin.

Le groupe a également demandé aux fabricants de vaccins d'accorder la priorité à l'exécution de leurs contrats avec les programmes COVAX et AVAT et d'améliorer la transparence en partageant les détails des calendriers de livraison pour toutes les expéditions de vaccins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !