•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Arc de Triomphe est recouvert de tissu pendant trois semaines

L'arc de triomphe, à Paris, recouvert de tissu bleuté.

L'installation du couple des défunts artistes Christo et Jeanne-Claude, qui ont conçu le projet en 1961, a été dévoilée jeudi.

Photo : afp via getty images / GEOFFROY VAN DER HASSELT

Associated Press

La Ville de Paris dévoile une œuvre monumentale construite autour d'un véritable monument : l'Arc de Triomphe, qui a été entièrement enveloppé de tissu argent et bleu.

L'installation du couple des défunts artistes Christo et Jeanne-Claude, qui ont conçu le projet en 1961, a été dévoilée jeudi. Les visites auront lieu pendant près de trois semaines. Le week-end, le rond-point très fréquenté de l'Arc de Triomphe sera entièrement piétonnier.

Les visiteurs et visiteuses de la célèbre arche napoléonienne qui domine l'avenue des Champs-Élysées pourront non seulement voir le tissu étincelant, mais aussi le toucher, comme les artistes l'avaient prévu.

Ceux et celles qui grimperont les 50 mètres jusqu'au sommet, où se situe le toit-terrasse, pourront carrément marcher dessus.

Des ouvriers suspendus à l'aide de cordes enveloppent de tissu l'Arc de Triomphe.

« L’Arc de Triomphe, empaqueté » a nécessité 25 000 mètres carrés de tissu recyclable en polypropylène argent bleuté, et 3000 mètres de corde rouge de la même matière.

Photo : afp via getty images / THOMAS SAMSON

Lors d'une conférence de presse célébrant l'œuvre intitulée L'Arc de Triomphe, empaqueté, la ministre française de la Culture, Roselyne Bachelot, l'a qualifiée de cadeau formidable offert aux Parisiens, aux Français et au-delà, à tous les amateurs d'art.

Soulignant avec tristesse la mort des artistes, Mme Bachelot a ajouté qu'il s'agissait d'un témoignage posthume du génie artistique.

Le Bulgare Christo Vladimirov Javacheff a rencontré Jeanne-Claude Denat de Guillebon à Paris en 1958, et ils sont devenus un couple plus tard. L'idée de l'œuvre d'art est née au début des années 1960, alors que les deux artistes vivaient à Paris. Jeanne-Claude est décédée en 2009, et Christo, en mai de l'année dernière. Le monument devait être emballé l'automne dernier, mais la pandémie de COVID-19 a retardé le projet.

Christo voulait terminer ce projet. Il nous a fait promettre que nous le ferions, a déclaré le neveu du couple, Vladimir Yavachev.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !