•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La PDG de Vitalité demande davantage de collaboration

La Dre France Desrosiers dans un bureau.

La Dre France Desrosiers, PDG du Réseau de santé Vitalité, lance un appel à collaboration (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La présidente-directrice générale du Réseau de santé Vitalité lance un appel à la collaboration entre les grands organes de la santé au Nouveau-Brunswick. Pour ce qui est de la centralisation, la Dre France Desrosiers dit qu’il pourrait s’agir d’une bonne comme d’une mauvaise idée.

Elle répondait jeudi aux questions des députés de l’Assemblée législative, qui ont porté sur le recrutement de personnel, la centralisation des services et la collaboration entre différents acteurs.

Concernant ce dernier point, la Dre Desrosiers a soutenu que le Réseau de santé Vitalité, le Réseau de santé Horizon, le ministère de la Santé et les associations qui représentent les professionnels de la santé doivent travailler plus étroitement ensemble.

La PDG de Vitalité a soutenu que, dans le Grand Moncton, plusieurs groupes médicaux se partageaient déjà la garde depuis des décennies.

On se partage même le temps opératoire entre les deux hôpitaux de Moncton, cite-t-elle en exemple.

Peut-on faire plus de collaboration? Certain qu’on peut faire plus de collaboration, affirme la Dre Desrosiers. Il n'y a pas de limites à ce qu’on peut faire en collaboration.

Centralisation des services

Pour ce qui est de la centralisation des services, la Dre Desrosiers dit qu’il pourrait s’agir d’une bonne comme d’une mauvaise idée. Selon cette proposition avancée principalement par le premier ministre de la province, certains hôpitaux seraient responsables de certains services, alors que d’autres se chargeraient d’autres services.

Je pense qu’on ne peut pas proposer une solution pour résoudre un problème complexe, explique la PDG de Vitalité.

La Dre Desrosiers croit qu’il faut que les partenaires en santé déterminent ensemble les objectifs en ce qui a trait aux soins des patients et qu’ils élaborent ensuite une stratégie pour y arriver.

Avec les informations de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !