•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trop tard pour voter si vous êtes en isolement aux Territoires du Nord-Ouest

Une femme dépose un bulletin de vote dans une boîte ornée du logo d'Élections Canada.

Un bulletin est déposé dans une boîte de scrutin lors d'une journée de vote par anticipation aux élections fédérales.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Certains électeurs des Territoires du Nord-Ouest en isolement en raison de l’éclosion de COVID-19 ne pourront pas voter s’ils ne s’étaient pas déjà inscrits pour le vote par la poste.

Le vote par anticipation est terminé et la date d'inscription pour le vote par bulletin spécial (par la poste) est passée. Il ne reste donc plus que le jour du scrutin, lundi, pour voter.

Les personnes en isolement parce qu'elles ont contracté la COVID-19 ou qu'elles ont été identifiées comme un contact rapproché ne peuvent interrompre leur quarantaine pour présenter au bureau de vote.

Mercredi, le territoire comptait 199 cas actifs de la COVID-19, dont 128 à Yellowknife, 30 à Behchokò et 23 à Whati.

Le nombre de personnes en isolement n’est pas rendu public, mais de nouvelles personnes sont contraintes de s’isoler tous les jours.

Si quelqu’un est en isolement, ils le sont pour des raisons de sécurité et doivent le rester, résume la directrice du scrutin pour le territoire, Leanne Tait.

Avant même le déclenchement des élections, Élections Canada avait incité les électeurs à considérer le vote par bulletin spécial comme choix sécuritaire en temps de pandémie. Des mesures ont aussi été prises pour augmenter la distanciation les bureaux de vote.

Mais selon la directrice de scrutin, la Loi sur les élections ne permet pas d’autres façons de voter après les dates limites. Ça aurait été au parlement d’en venir à des modifications avant le déclenchement des élections, selon elle.

Selon les données préliminaires d’Élections Canada, sur les quelque 30 000 électeurs inscrits, environ 1300 Ténois ont demandé leurs documents pour voter par la poste et 3400 personnes ont voté par anticipation.

Le centre-ville de Yellowknife.

Au moins 128 personnes ont la COVID-19 à Yellowknife.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Une situation critiquée

Dans un message publié jeudi après-midi, la Fédération du travail des Territoires du Nord-Ouest et sa présidente, Nicole Tews, ont demandé au gouvernement fédéral et à Élections Canada de mettre en place immédiatement une méthode de vote pour les résidents du territoire qui ont dû s'isoler de façon impromptue.

Les électeurs qui veulent exercer leur droit démocratique doivent avoir toutes les chances de le faire, indique-t-elle dans le communiqué. Le vote par anticipation et les bulletins de vote par la poste ne peuvent pas être le seul moyen pour ceux qui sont isolés de voter.

La prévoyance ne devrait pas être une exigence pour une représentation équitable.

Une citation de :Nicole Tews, présidente de la Fédération du travail des Territoires du Nord-Ouest

Selon la fédération, le gouvernement et Élections Canada auraient eu amplement de temps pour en venir à une solution au cours des deux années qui ont précédé le déclenchement des élections.

Un autocollant du gouvernement territorial demande de « gardez vos distances ».

Les Territoires du Nord-Ouest font face à leur plus grosse éclosion depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

L'analyste politique et créateur de l’organisme OpenNWT qui développe des outils pour faciliter l’accès aux informations publiques du gouvernement territorial, David Wasylciw, est du même avis.

Il est un peu ironique que la COVID-19 soit également un obstacle pour que les gens sortent et votent, dit-il. Parce que, dans une certaine mesure, les personnes qui ont COVID-19 ont probablement le plus à dire sur quel parti devrait diriger le pays, ou au moins les représenter dans les Territoires du Nord-Ouest.

David Wasylciw ne sait pas quelles mesures Élections Canada pourrait utiliser pour faciliter le vote des personnes en isolement, mais il estime que plus de flexibilité devrait être donnée au vote par anticipation.

Tout le monde mérite d’être représenté et d’avoir un mot à dire sur qui les représente, dit-il. N'importe quoi qui vient contrevenir à cette occasion est désolant.

Les collectivités confinées

Des ordres de confinement sont toujours actifs à Whati et Behchokǫ̀, ce qui empêche les sorties jugées non essentielles.

Selon Élections Canada, ces ordres n’empêchent toutefois pas la mise en place de bureaux de vote dans les deux collectivités.

Des maisons en été par une journée ensoleillée.

Le village de Behchokǫ̀ est l'un des quatre qui forment la région des tłı̨chǫ au nord de Yellowknife.

Photo : Radio-Canada / Chantal Dubuc

Leanne Tait assure que les mesures sanitaires territoriales et celles qui ont été adoptées par Élections Canada seront mises en place pour assurer la sécurité des électeurs.

Elle demande toutefois aux résidents de prévoir une période d’attente plus longue qu’à l’habitude au bureau de vote.

Les informations sur les lieux de vote sont disponibles sur le site Internet d’Élections Canada.

Avec des informations de April Hudson (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !