•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mini-cochons domestiques pas si mini que ça

Un cochon domestique sur les marches extérieures d’une maison.

Jeremy est un cochon recueilli par le refuge Hearts on Noses Pig Sanctuary de Mission en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

La popularité des mini-cochons fait oublier certaines réalités. Un grand nombre de propriétaires réalisent trop tard que l’animal peut atteindre un poids et une taille bien loin du mini qu'on leur a vendu et que les cochons domestiques sont illégaux dans beaucoup de municipalités de Colombie-Britannique.

Gros plan sur un cochon dans une ferme.

Sugar Ray, un cochon sauvé, est photographié au sanctuaire de cochons Hearts on Noses à Mission, en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Michelle Singleton est gérante du refuge A Home for Hooves Farm Sanctuary Foundation à Duncan en Colombie-Britannique, elle explique que les gens glorifient le côté mignon de ces animaux quand ils sont petits, ils les habillent et leur donne un air adorable, mais ils vont grossir et devenir de gros animaux.

Vous pouvez facilement vous retrouver avec un animal pesant entre 68 et 135 kg.

Une citation de :Michelle Singleton, gérante, A Home for Hooves

Qu'est-ce qu'un mini-cochon?

Les mini-cochons comprennent des variétés de cochons qui ont été sélectionnées pour être de plus petite taille. Les animaux sont commercialisés sous les noms : micro-cochons, cochons de poche et cochons tasse de thé. Des appellations qui induisent souvent les acheteurs en erreur, selon Kristen Jakub, spécialiste du bien-être des animaux de ferme pour la société de protection des animaux provinciale, SPCA Colombie-Britannique.

Les éleveurs au Canada peuvent être approuvés par l'American Mini Pig Association (AMPA (Nouvelle fenêtre)), un groupe composé d'éleveurs qui suivent un code éthique (Nouvelle fenêtre). L' AMPA affirme qu'un mini-cochon standard peut peser entre 22 et 68 kg, mais tout cochon de moins de 200 kg est considéré comme un cochon miniature.

Un cochon est dans la boue.

Un cochon au refuge Hearts on Noses pig sanctuary à Mission en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Quel avenir pour un mini-cochon?

Les perspectives pour les cochons qui ne peuvent pas être relogés sont sombres, disent les propriétaires de sanctuaires. J'ai un cochon ici, si je ne le prenais pas, les propriétaires allaient l'abattre, a déclaré Michelle Singleton qui a dû refuser d'accueillir 30 cochons cette année.

Selon les refuges, une fois sur place, la majorité des cochons restent au sanctuaire jusqu'à leur mort.

Carrie Shogan et son cochon domestique.

Carrie Shogan pose avec son cochon Dobby, qui a 3 ans et pèse 100 kg.

Photo : Carrie Shogan

L'importance de bien faire ses recherches

Quand un voisin s'est plaint à la Ville, Eli Gagne, résident de Chilliwack en Colombie-Britannique, a eu une semaine pour trouver un nouveau foyer pour son mini-cochon faute de quoi il devait payer une amende de 100 $ par jour. Les mini-cochons sont interdits dans cette municipalité.

Eli Gagne regarde son cochon domestique, dans une cage à l'arrière d’un camion.

Eli Gagne a dû reloger Hamson, son cochon de compagnie en raison des règlements locaux.

Photo : Eli Gagne

Les règlements sur les cochons domestiques diffèrent d'une municipalité à l'autre. À Vancouver (Nouvelle fenêtre), il est interdit d'avoir un cochon comme animal de compagnie, mais la municipalité de Vernon (Nouvelle fenêtre) les classe comme animaux domestiques au même titre que les chiens et les chats.

Eli Gagne conseille fortement aux personnes souhaitant devenir propriétaires d'un cochon de compagnie de d'abord faire leurs devoirs.

La fondatrice d’un refuge pour cochons est allongée par terre face à face avec un cochon domestique.

Janice Gillett, fondatrice du refuge de cochons Hearts on Noses, parle à l'un de ses cochons, Sugar Ray, à Mission, Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Carrie Shogan met aussi l’accent sur l'importance de la recherche pour les futurs propriétaires de cochons. Êtes-vous zoné pour les cochons? Si vous louez, votre propriétaire est-il d'accord pour que vous ayez des cochons? Ensuite, vous devez vous renseigner sur les besoins comportementaux spécifiques et les besoins médicaux de l’animal, dit-elle.

Avec les informations de Baneet Braich

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !