•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des récoltes de légumes distribuées à différentes communautés à Winnipeg

Un homme cueille des légumes alors que l'on voit l'un des bacs du jardin communautaire de l'école secondaire Gordon Bell de Winnipeg.

1500 kilogrammes de légumes ont été récoltés dans le jardin communautaire de l'École secondaire Gordon Bell de Winnipeg, tout en favorisant l'intégration communautaire et culturelle des participants.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis le début de la pandémie, les jardins communautaires ont poussé et gagné en popularité à Winnipeg. Le jardin de l’École secondaire Gordon Bell fait partie de ceux qui ont eu une production très importante cet été, si bien qu’une grande partie de la récolte a été remise à diverses communautés culturelles.

Ce projet est placé sous l’égide de l’organisme Community Education Development Association (CEDA), qui veut en faire un projet d’intégration communautaire et culturelle.

Un total de 1500 kilogrammes de légumes ont été produits cette année dans ce jardin du centre-ville de Winnipeg.

L’agent de développement communautaire de CEDA, Raymond Ngarboui, se réjouit de constater que la récolte a été faste.

On a une grande variété. On a de l’oseille, de l’hibiscus par exemple qui vient de l’Afrique. On a de la maurelle qui est appréciée des Asiatiques et des Africains, a-t-il précisé.

Le jardin communautaire de Gordon Bell a été mis en place en 2019 avec le soutien du personnel scolaire. Cet été, une vingtaine de jeunes ont pu y travailler à temps plein grâce à du financement provincial.

Raymond Ngarboui est à l'extérieur sur le site d'un jardin communautaire alors que plusieurs plants poussent derrière lui.

Raymond Ngarboui, agent de développement communautaire pour l'organisme Community Education Development Association (CEDA) à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

En plus de permettre à certains jeunes de parfaire leurs connaissances horticoles, le projet leur a donné l'occasion de tisser des liens entre eux. Les adultes qui côtoient le groupe ont eu beaucoup de plaisir à mettre la main à la pâte.

C’est l’amitié et c’est l’expérience de la communauté. Ces jardins sont géniaux parce que plusieurs étudiants viennent de plusieurs pays, raconte l’auxiliaire pédagogique à l’École secondaire Gordon Bell, Abi Dhungana, qui compte bien s’impliquer aussi l’an prochain dans le projet.

Avec ce jardin, Raymond Ngarboui veut encourager l’agriculture urbaine et contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire en aidant les familles des milieux défavorisés.

On vit dans un pays et dans une ville où on a toutes les conditions réunies pour produire localement et pour ramasser des tonnes de légumes sur de petites surfaces, mais malheureusement on n’y porte pas beaucoup d’intérêt, déplore-t-il.

Le projet de jardin communautaire à l’École secondaire Gordon Bell connaît un tel succès que le CEDA envisage de renouveler l’expérience ailleurs à Winnipeg l'an prochain.

Raymond Ngarboui indique ainsi avoir en vue un site de l’Université du Manitoba qui permettrait à 250 familles de nouveaux arrivants de contribuer.

Avec les informations de Godlove Kamwa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !