•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il n’y a rien à craindre, sauf le statu quo », croit l’ex-députée Olivia Chow

Jagmeet Singh salue quelqu'un. Il marche avec Olivia Chow sur un trottoir. Tous deux portent un masque.

Olivia Chow se promène dans les rues de Toronto aux côtés du chef néo-démocrate Jagmeet Singh.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

La veuve de l'ex-chef néo-démocrate Jack Layton, l'ancienne députée Olivia Chow, a appelé les Québécois à voter en fonction des valeurs auxquelles ils croient – et qui sont, dit-elle, « dans l'ADN » du Nouveau Parti démocratique (NPD).

À son cinquième jour d'affilée en Ontario, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a pu compter sur Mme Chow pour faire campagne à ses côtés dans les rues de Toronto.

L'ancienne députée néo-démocrate, qui a représenté la circonscription ontarienne de Trinity—Spadina de 2006 à 2014, a appelé les électeurs à se laisser guider par l'espoir, et non pas la peur lorsqu'ils seront appelés aux urnes, lundi.

Je crois qu'il n'y a rien à craindre, à part le statu quo, a déclaré Mme Chow, qui estime que l'heure est venue pour le Parti libéral de céder sa place à un gouvernement néo-démocrate.

Dans un message aux Québécois, tout particulièrement, Mme Chow a souligné que les principes qu'ils défendent se retrouvent au cœur de l'engagement du NPD.

Les valeurs fondamentales d'une démocratie, s'aider les uns les autres, c'est ce en quoi les Québécois [croient]. Et c'est aussi dans l'ADN du Nouveau Parti démocratique.

Une citation de :Olivia Chow, ancienne députée du NPD aux Communes

À ceux qui pensent qu'il est possible de lutter contre les changements climatiques et de rendre la vie des Canadiens plus abordable, la meilleure option n'est nulle autre que le NPD, a-t-elle résumé.

Les appels d'Olivia Chow à voter selon ses convictions font écho à ceux formulés la veille par le chef néo-démocrate, qui a exhorté les électeurs à ne pas succomber au vote stratégique. Un argument qu'ont récemment brandi les libéraux pour inviter les progressistes à ne pas favoriser l'élection d'un gouvernement conservateur.

Ces derniers jours, Jagmeet Singh a multiplié les événements en Ontario, où son parti ne détenait que six sièges à la dissolution du Parlement.

Après avoir passé la matinée à Toronto, où il a réitéré ses engagements visant à mettre un terme à la crise du logement, le chef néo-démocrate s'est rendu à Oshawa et à Kingston, où il a pris part à un rassemblement de partisans.

Le chemin de Mme Chow avait déjà croisé celui de Jagmeet Singh au cours de la campagne électorale, à l'occasion du 60e anniversaire du NPD, célébré le 3 août près du monument en l'honneur de Jack Layton, à Toronto.

Avec des informations de Jean-Sébastien Cloutier

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !