•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelles circonscriptions surveiller dans le Grand Toronto?

Vue aérienne de Toronto le jour.

Toronto et sa région représentent plus d'une circonscription sur six à l'échelle nationale.

Photo : CBC / Talia Ricci

Radio-Canada

Après un raz-de-marée libéral en 2019 à Toronto et dans sa proche banlieue, les cartes pourraient être rebattues dans certaines circonscriptions où des batailles avec les candidats conservateurs et néo-démocrates s’annoncent ardues.

Un peu plus de 17 % des circonscriptions électorales (59 sur 338) se situent à Toronto et dans sa banlieue. Seules 10 de ces 59 circonscriptions étaient représentées par des députés du Parti conservateur à la dissolution de la Chambre.

Voici quelques circonscriptions à surveiller.

TORONTO-CENTRE

Principaux candidats en lice : Annamie Paul (Parti vert), Marci Ien (Parti libéral), Brian Chang (Nouveau Parti démocratique), Ryan Lester (Parti conservateur).

Bastion libéral depuis 2004, la circonscription de la députée Marci Ien (qui a pris le relais de Bill Morneau après la démission de celui-ci) est celle qu’a choisie la cheffe du Parti vert du Canada, Annamie Paul, pour se présenter.

C'était probablement le mauvais choix de la part de Mme Paul, affirme le politologue Peter Graefe, de l’Université McMaster à Hamilton. Il ne semble pas que les gens soient si enclins à se donner un chef de parti comme député, analyse-t-il.

DAVENPORT

Principaux candidats en lice : Julie Dzerowicz (Parti libéral), Alejandra Bravo (Nouveau Parti démocratique), Jenny Kalimbet (Parti conservateur).

La course s’annonce très serrée entre le NPD et les libéraux. Ces derniers ont récupéré en 2019 avec seulement 1500 voix d’avance ce qui était de 1962 à 2011 l'une de leurs places fortes à Toronto. La députée sortante, Julie Dzerowicz, affronte Alejandra Bravo, qui en est à sa première élection, mais a pu compter sur la visite du leader Jagmeet Singh pour galvaniser les électeurs.

TORONTO–DANFORTH

Principaux candidats en lice : Julie Drabusin (Parti libéral), Clare Hacksel (Nouveau Parti démocratique), Michael Carey (Parti conservateur).

L’ancienne circonscription de Jack Layton fait partie des deux ou trois circonscriptions au centre-ville de Toronto que le NPD espère reprendre aux libéraux, selon M. Graefe.

Les dernières intentions de vote laissent croire que la lutte électorale est serrée entre les représentantes des deux partis alors que la députée sortante, Julie Dabrusin (lib) affronte Clare Hacksel (NPD).

EGLINTON–LAWRENCE

Principaux candidats en lice : Marco Mendocino (Parti libéral), Caleb Senneker (Nouveau Parti démocratique), Geoff Pollock (Parti conservateur)

Marco Mendocino, député sortant et ministre libéral de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, se présente pour obtenir un troisième mandat dans Eglinton–Lawrence. Selon les derniers sondages sur les intentions de vote, il jouirait d’une confortable avance sur le candidat conservateur, Geoff Pollock.

RICHMOND HILL

Principaux candidats en lice : Majid Jowhari (Parti libéral), Adam DeVita (Nouveau Parti démocratique), Costas Menegakis (Parti conservateur)

Vainqueur du scrutin le plus serré dans le Grand Toronto en 2019 (112 votes d’écart), le député sortant Majid Jowhari affrontera pour la troisième fois le candidat conservateur Costas Menegakis, qui a occupé le siège de Richmond Hill de 2011 à 2015. Adam DeVita, Ichha Kaur Kohli et Igor Tvorogov sont également en lice, représentant le Nouveau Parti démocratique, les Verts et le Parti populaire du Canada (PPC). Les trois candidats se sont présentés aux dernières élections, en 2019.

Pour Peter Graefe, cette circonscription est typique de la banlieue de Toronto : Plus qu’on s’éloigne du centre-ville de Toronto, plus fort est le Parti conservateur. Et donc, c'est surtout lorsqu'on se retrouve dans des villes comme Aurora, Oakville, Richmond Hill qu'on peut voir les luttes les plus serrées entre ces deux partis-là.

AURORA–OAK RIDGES–RICHMOND HILL

Principaux candidats en lice : Leona Alleslev (Parti conservateur), Leah Taylor-Roy (Parti libéral), Janice Hagan (Nouveau Parti démocratique).

Leona Alleslev est la députée sortante. Mme Alleslev a été élue dans cette circonscription comme libérale lors des élections de 2015. Cependant, en 2018, cette ancienne capitaine de l'Aviation royale canadienne a changé de parti pour aller sous la bannière conservatrice. Elle a été notamment cheffe adjointe du parti sous Andrew Scheer. En 2019, elle a gagné avec 1319 voix d’avance sur la libérale Leah Taylor Roy.

Outre Marco Mendocino, plusieurs autres ministres du gouvernement Trudeau se représentent à Toronto et dans sa couronne :

  • Chrystia Freeland (Finances, vice-première ministre et députée d’University–Rosedale)
  • Caroline Bennett (Relations Couronne-Autochtones et députée de Toronto–St. Paul's)
  • Maryam Monsef (Développement économique rural, des Femmes et de l’Égalité des genres, députée de Peterborough–Kawartha)
  • Karina Gould (Développement international, députée de Burlington)
  • Ahmed Hussen (Famille, Enfants et Développement social, député de York-Sud–Weston)
  • Bill Blair (Sécurité publique et Protection civile, député de Scarborough-Sud-Ouest)
  • Mary Ng (Commerce international, Petite Entreprise et Promotion des exportations, députée de Markham–Thornhill)
  • Anita Anand (Services publics et Approvisionnement, députée d’Oakville)
  • Deb Schulte (Aînés, députée de King–Vaughan)
  • Omar Alghabra (Transports, député de Mississauga-Centre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !