•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente de principe pour des syndiqués de la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine

Le traversier près d'un des quais de la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine.

Le traversier NM Armand-Imbeau (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les employés non brevetés de la traverse Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine ont entériné l'entente de principe récemment conclue entre la Société des traversiers du Québec (STQ) et le syndicat Unifor à 78 % des voix.

La nouvelle entente, qui sera rétroactive au 1er avril 2020, devrait permettre une augmentation de salaire qui se situera entre 8 et 14 % sur trois ans, selon le type d'emploi.

Des mesures particulières comme l'ajustement de certaines échelles salariales et la réévaluation de certaines catégories d'emploi ont été adoptées.

La contribution de l'employeur au programme d'assurance collective a également été bonifiée.

Les employés non brevetés de la traverse sont des matelots, des préposés à l'entretien, des gardiens, des préposés à l'embarquement et à la maintenance.

Le président-directeur général de la STQ, Stéphane Lafaut se réjouit de cette entente qui, selon lui, résulte d'une collaboration constructive entre les représentants du syndicat et de l'employeur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !