•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le « poulet bicyclette » a meilleur goût, selon les Burkinabés

Une poule marche dans l'herbe.

D'après une étude publiée en 2018 par l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’élevage avicole burkinabé fournit les moyens de subsistance à environ 1,6 million de producteurs et de ménages.

Photo : getty images/istockphoto / Nadanka

La diaspora burkinabée se réjouit de l'intention des autorités du Burkina Faso de labéliser le poulet local, mieux connu sous le nom de « poulet bicyclette ».

L'appellation poulet bicyclette trouverait son origine dans le vélo, un des moyens de transport par excellence des vendeurs de cette volaille lorsqu'ils parcourent les villages ou les rues des villes burkinabées.

Le Torontois Amadou Kienou voit dans le processus de désignation officielle du poulet bicyclette une manière pour le Burkina Faso de mettre en valeur les aspects positifs de son pays d’origine. C’est une fierté burkinabé et c'est une richesse que nous avons. Le gouvernement l’a compris en mettant une étiquette sur ce poulet. Quand on parle du poulet bicyclette, c'est l’identité du Burkina Faso, dit-il.

Amadou Keinou dans les studios de Radio-Canada à Toronto

D'après Amadou Kienou, de nombreux bars au Burkina Faso vendent aussi la viande du poulet bicyclette.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Le poulet bicyclette ferait aussi référence à la vitesse qui caractérise ce poulet burkinabé, selon Amadou Kienou. Ils [les poulets bicyclettes] font de petits voyages. Ils peuvent partir d’une maison à l'autre, d’un quartier à l'autre pour chercher de quoi se nourrir, ça fait qu’ils sont endurants et ils courent vite pour être les premiers à avoir quelque chose à manger. Donc la vitesse et l'endurance sont là, ajoute-t-il.

Valérie Serme souriante devant la camera.

La Torontoise Valérie Serme

Photo : Fournie par Valérie Serme

Peu importe l’origine du nom, les poulets bicyclettes sont des poulets élevés en liberté et sont nourris de résidus alimentaires, explique Valérie Serme. Pour la Torontoise d’origine burkinabée, la manière dont sont élevés les poulets bicyclettes leur donne un goût unique.

Je ne sais pas comment expliquer ce goût. On n’a même pas besoin de mettre beaucoup d'assaisonnement. Avec du sel, un peu de poivre, c’est tout. La chair du poulet bicyclette est vraiment bonne.

Une citation de :Valérie Serme

Comme Valérie Serme, Amadou KIenou affirme trouver quelque chose de particulier chaque fois qu’il mange le poulet bicyclette : J’emmène mes élèves canadiens au Burkina Faso pour apprendre la danse ou la musique. Quand ils commencent à manger le poulet bicyclette, ils disent : "Mais ça, c'est différent!", dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !