•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Saint-Hubert en marbre de retour près de l’archevêché de Saint-Boniface

Les déménageurs préparent la statue pour son déplacement.

La statue a été intallée dans le Jardin du patrimoine, à Winnipeg, le 19 juillet dernier.

Photo : Gracieuseté de Julie Turenne-Maynard

Radio-Canada

Il y a plus d'une centaine d’années, une duchesse française qui était aussi une artiste a offert à l’archevêché de Saint-Boniface une statue de marbre de Saint-Hubert. Le public peut maintenant la voir dans le Jardin du patrimoine, près de l’archevêché, où elle vient d’être réinstallée.

Conçu par Anne de Rochechouart-Mortemart, le Saint-Hubert avait été installé sur le site de l’archevêché avant d’être transféré sur celui du Musée de Saint-Boniface, en 1985.

La statue avait été montée derrière le musée, où elle était presque invisible pour le public.

Le 19 juillet, elle a réintégré son premier emplacement sur la propriété de l'archevêché, dans ce qui est maintenant le Jardin du patrimoine.

La coordonnatrice du Jardin du patrimoine, Julie Turenne-Maynard, explique que l'objectif du déplacement est d'améliorer la visibilité de la statue pour les touristes et les visiteurs.

Au Musée de Saint-Boniface, [la statue] était derrière le musée dans le parc de stationnement. Alors à moins de bien chercher pour la trouver, les gens ne la voyaient pas.

Une citation de :Julie Turenne-Maynard, coordonnatrice du Jardin du patrimoine

Depuis que la statue a changé d’emplacement, elle attire davantage le regard des visiteurs et ils sont très curieux de connaître son histoire, explique Mme Turenne-Maynard.

Nouvel emplacement logique

L'ancien directeur du Musée de Saint-Boniface, Philippe Mailhot, raconte que la statue, conçue au 19e siècle par Anne de Rochechouart-Mortemart, duchesse d’Uzès, avait été donnée à Mgr Alexandre-Antonin Taché.

Pour M. Mailhot, il est logique que le Saint-Hubert revienne là où il se trouvait pendant près d’un siècle.

L'idée de ramener une statue qui a été là pendant près d'une centaine d'années, ça a bien du bon sens.

Une citation de :Philippe Mailhot, ancien directeur du Musée de Saint-Boniface

Julie Turenne-Maynard précise qu'une plaque sera bientôt ajoutée pour raconter l'histoire de cette oeuvre d'art, qui va de la France au Canada en passant par les États-Unis.

Avec les informations d’Émile Lapointe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !