•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le docteur Donald Aubin s’attend à une hausse moins marquée que l’an dernier

Donald Aubin parle aux médias.

Le Dr Donald Aubin pense que le Saguenay-Lac-Saint-Jean s'est démarqué par la mobilisation contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Le directeur régional de santé publique, le Dr Donald Aubin, s'attend à une hausse des cas de COVID-19 dans la région, mais pas au même niveau que l'automne dernier.

Le nombre de cas actifs, qui dépasse maintenant la trentaine, et le nombre de tests effectués, qui se situe à 1100 mercredi, sont des indices de cette hausse. Le docteur Aubin ajoute qu'il faut aussi prévoir que des patients atteints de la COVID-19 seront hospitalisés, alors qu'aucun ne l'est depuis la fin du mois de juin.

Le nombre de cas actifs est à la hausse. On était à 17, 18, 20. Aujourd’hui, on est à 32 cas actifs. Ce n’est pas dramatique encore, mais on voit qu’il y a une tendance à la hausse, a-t-il analysé lors d'une entrevue accordée à Radio-Canada jeudi après-midi.

Il s'est ajouté 10 nouveaux cas dans la région jeudi.

Situation de l'automne 2020

À la même date l'an dernier, il n'y avait que huit cas actifs, dont aucun nouveau cas. C'est vraiment en octobre que la hausse s'était amorcée pour culminer à 1349 cas actifs le 12 novembre. Le 19 novembre seulement, 208 cas avaient été recensés.

Rappelons que la 2e vague de COVID-19, celle qui a sévi l'automne dernier jusqu'à l'hiver, a été particulièrement intense au Saguenay-Lac-Saint-Jean avec 240 décès de la mi-octobre au début de février. Au début du mois de décembre, la région comptait les quatre réseaux locaux de santé (RLS) avec les plus hauts taux de cas actifs au Québec.

Je ne m’attends pas à des hausses majeures. Il va y en avoir et ça va monter plus haut. Inévitablement, il va y avoir des hospitalisations. C’est sûr que ça va ajouter une pression au système de santé, qui est déjà sous pression, a poursuivi le docteur Aubin.

Des citoyens en file devant un bâtiment.

En novembre dernier, de nombreux citoyens faisaient la file très tôt le matin au centre de dépistage de la COVID-19 à Chicoutimi.

Photo : Flavie Villeneuve

Des régions frappées par la 4e vague

D'autres régions du Québec sont beaucoup plus touchées par la 4e vague. Actuellement, le Saguenay-Lac-Saint-Jean est relativement épargné avec un taux de 11,5 cas actifs par 100 000 habitants. La région de Laval vient au premier rang avec un taux de 183,8.

Il y a de fortes chances que la hausse se poursuive, mais la courbe de montée est quand même relativement lente, ce qui est encourageant et, surtout, notre taux de vaccination est bon.

Une citation de :Donald Aubin, directeur de santé publique au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La campagne de vaccination dans la population en général n'a débuté qu'en mars dernier, après celle dans les CHSLD en décembre 2020. En date du 15 septembre, 88,8 % des Saguenéens et des Jeannois âgés de 12 ans et plus avaient reçu au moins une dose de vaccin et 85 % d'entre eux sont considérés comme adéquatement vaccinés (deux doses ou un diagnostic de COVID-19 plus une dose). En incluant toute la population, il y a 78,6 % des personnes qui ont reçu au moins une dose.

Les personnes non vaccinées sont les personnes à risque, nos très jeunes, 12 ans et moins, qui ne sont pas vaccinés. On va se retrouver avec ces groupes-là. On invite les gens à se faire vacciner. On voit concrètement l’effet du vaccin, a-t-il assuré.

Un peu partout dans la région

Pour l'instant, tous les RLS de la région ont des cas actifs. On en retrouve un petit peu partout dans la région. Le secteur Maria-Chapdelaine est particulièrement touché. Le Lac en général, le secteur Lac-Saint-Jean-Est est un peu plus actif, mais on en retrouve aussi à Chicoutimi et à Jonquière. Rien à La Baie pour le moment, a-t-il conclu.

Avec Flavie Villeneuve et Mélyssa Gagnon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !