•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passeport vaccinal : pas de surprise, mais des questions dans le monde culturel

L'entrée du Centre culturel de Caraquet.

Le directeur du Centre culturel de Caraquet, Claude L'Espérance, se dit prêt à l'arrivée du passeport vaccinal au N.-B. (archives)

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

Pour le monde culturel au Nouveau-Brunswick, l'adoption du passeport vaccinal n'est pas une surprise. Mais bien des questions demeurent toujours sans réponse.

Le Festival des arts visuels en Atlantique débute le 22 septembre, la même date que l’entrée en vigueur de la preuve vaccinale au Nouveau-Brunswick. Ce passeport permettra aux gens pleinement vaccinés d'accéder à plusieurs services non essentiels, comme les restaurants, les salles de cinéma et les festivals.

La directrice artistique du Festival des arts visuels en Atlantique, Pauline Dugas, se dit prête.

Moi je crois que tout devrait bien se passer parce que le public est habitué maintenant avec ce qu'on vient de vivre depuis plusieurs mois déjà. C'est une formalité comme une autre.

Les organisateurs enverront des messages aux artistes pour savoir s’ils sont doublement vaccinés. Si ce n’est pas le cas, une présentation virtuelle sera organisée. Le festival avait déjà prévu un plan B qui respecterait les consignes de la santé publique en vigueur au moment de l’événement.

Claude L'Espérance, directeur du Centre culturel de Caraquet.

Claude L'Espérance, directeur du Centre culturel de Caraquet (archives).

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada Acadie/Mathieu Boudreau

On s'attendait que ça allait arriver. Mentalement, on était prêts.

Une citation de :Claude L’espérance, directeur général du Centre culturel de Caraquet

Le directeur du Centre culturel de Caraquet, Claude L’Espérance, souligne que même si cela va ralentir le processus à l’entrée des salles de spectacles et du cinéma, la vérification du passeport vaccinal est une demande réaliste. Il soutient que le Centre culturel a les ressources nécessaires pour s’adapter à ce changement.

Cependant, plusieurs questions demeurent sans réponse.

Mais est-ce que ça s'applique aux comédiens? Est-ce que ça s'applique aux employés? Ou seulement aux clients qui viennent avec leur billet pour assister à un spectacle? se questionne Claude L'Espérance.

Le gouvernement provincial a d’ailleurs affirmé qu'il fournirait bientôt des réponses à ces questions.

D’après un reportage d’Alix Villeneuve.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !