•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retrouvailles particulières entre Rouge et Or et Carabins

Glen Constantin.

Glen Constantin n'a jamais perdu deux matchs de suite depuis qu'il a pris la barre du Rouge et Or, en 2001.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Défait par le Vert et Or pour la première fois de son histoire, la fin de semaine dernière, le Rouge et Or tentera d’éviter une deuxième marque historique, samedi soir. La troupe de Glen Constantin n’a pas perdu deux matchs consécutifs depuis 1999 et les Carabins de l’Université de Montréal voudront assurément jouer les trouble fête au PEPS.

Le premier duel de la saison entre les éternels rivaux survient dans un contexte quasi inédit. Alors que le Rouge et Or était surpris par les représentants de l’Université de Sherbrooke, la fin de semaine dernière, les Carabins ont plié l’échine par la marque de 31-28 face aux Stingers de Concordia.

Alors qu’une certaine parité semble s’être installée dans le football québécois au retour d’une année de pause forcée, les deux puissances voudront rapidement rasseoir leur domination. Mais une seule ressortira gagnante, samedi soir, au Pavillon de l'éducation physique et des sports (PEPS).

Plusieurs joueurs tentent d'arrêter le porteur de ballon, sans succès.

Le Vert & Or a remporté sa première victoire dans son histoire contre le Rouge & Or samedi.

Photo : Gracieuseté : Vert & Or / Yves Longpré

Il y avait une bonne leçon à tirer du match contre Sherbrooke, a lancé Glen Constantin, jeudi, en conférence de presse. Sa troupe a dominé au chapitre des verges, mais a manqué d’opportunisme, hantée par les revirements. C’est juste une défaite. Des fois, il y a une petite pression indue sur des joueurs qui n’ont pas eu à faire avec le passé de l’équipe, a toutefois nuancé l’entraîneur-chef du Rouge et Or par rapport à l'aspect historique.

Même son de cloche chez le vétéran Maxym Lavallée. On ne peut pas s’acharner sur ce que le Rouge et Or a fait avant nous. On est l’édition 2021. On a corrigé ce qu’on avait à corriger et on se concentre sur Montréal.

Soirée de retrouvailles

Le match contre les Carabins en sera un de retrouvailles. Marco Iadeluca, qui avait fait ses débuts comme entraîneur dans les rangs universitaires avec le Rouge et Or, en 2010, a succédé cet hiver à Dany Maciocia à la tête des Bleus.

C’est un ami de longue date que j’aime et je respecte en dehors du terrain, mais pour les prochaines 72 heures, ce n’est pas le temps de penser aux émotions, a relaté Constantin au sujet de son ex-coordonnateur offensif.

La rencontre de samedi soir sera également un premier choc entre l'un des duos offensifs le plus dominant de l'histoire du football collégial québécois. Dans le coin gauche, le receveur recrue du Rouge et Or Kevin Mital. Auteur de 11 attrapés pour 180 verges contre le Vert et Or, ce dernier s’impose déjà comme un joueur dominant.

Kevin Mital est couvert par un démi-défensif du Rouge et Or à l'entraînement.

Arrivé à Québec après une saison à l'Université de Syracuse, Kevin Mital (33) n'a pas tardé à s'imposer comme un joueur dominant.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Dans le coin droit, celui que plusieurs décrivent comme le meilleur quart-arrière québécois de la dernière décennie. Jonathan Sénécal, qui a fait la pluie et le beau temps avec Mital au collège André-Grasset durant deux saisons, est maintenant à la barre de l’offensive des Bleus.

Depuis qu’on est petit et on regarde ça, c’est sûr qu’on sent la rivalité Montréal-Québec. On va continuer ça et on a quelque chose à régler pour les vétérans du Rouge et Or qui ont perdu la coupe Dunsmore en 2019, a lancé Kevin Mital sourire en coin.

Passeport vaccinal requis

De 6500 lors du premier match de la saison, fin août, la limite de spectateurs au stade Telus passe à 8000, samedi. Tous les billets ont évidemment trouvé preneurs.

La rencontre de samedi soir sera toutefois aussi la première où l’organisation du Rouge et Or doit exiger le passeport vaccinal. Une escouade mobile sera déployée dans les files de spectateurs pour faire la vérification avant l’entrée dans le stade. Pour éviter une congestion monstre, la directrice du service des activités sportives, Julie Dionne, conseille toutefois aux spectateurs d’arriver tôt.

Ces derniers pourront entrer dans le stade dès 17 h 30 soit 90 minutes avant le match. Les tailgates et autres rassemblements d’avant-match sur les terrains de l’Université demeurent interdits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !