•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des votes perdus pour des candidats démissionnaires

Une affiche d'Élections Canada devant un bureau de scrutin.

Rien sur les bulletins de vote ou dans les bureaux de scrutin n'informera les électeurs qu'un candidat donc le nom figure toujours sur la liste s'est retiré.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

Imola Ilyes a l’impression que son vote a été gaspillé. La résidente de Toronto–St-Paul avait voté par anticipation lundi pour la candidate néo-démocrate Sidney Coles.

Moins de deux jours plus tard, toutefois, Mme Coles a dû abandonner la campagne électorale parce qu’elle avait précédemment publié un message sur Twitter qui liait Israël au manque de vaccins aux États-Unis.

Mercredi également, un autre néo-démocrate, Dan Osborne de la Nouvelle-Écosse, a lui aussi abandonné la course pour des propos antisémites sur le média social.

D’autres candidats de différents partis ont également dû se retirer au cours de la campagne, notamment le libéral Raj Saini dans Kichener-Centre et la conservatrice Lisa Robinson dans Beaches–East York.Imola Ilyes hésitait entre voter vert ou néo-démocrate.

Elle est particulièrement déçue d’avoir raté l’occasion d’appuyer un candidat progressiste capable de défaire la députée sortante Carolyn Bennett.

Malheureusement, pour pouvoir avoir une chance de battre Carolyn Bennett, les électeurs progressistes auraient dû être unis, note-t-elle. Et beaucoup d’entre eux ont déjà voté pour Sidney Coles.

Qu’advient-il des votes accordés à des candidats qui se sont retirés? Les électeurs qui ont déjà voté pour eux ne peuvent se reprendre.

Un porte-parole d’Élections Canada explique que le nom des candidats qui étaient toujours dans la course le 30 août figure sur les bulletins de vote, même si ceux-ci ont retiré leur candidature depuis.

L’agence précise qu’il n’y aura aucune indication sur le bulletin ou au bureau de scrutin pour informer les électeurs du changement de situation.

Et si jamais l'un de ces anciens candidats devait obtenir le plus de votes dans une circonscription?

Si un candidat victorieux choisissait de ne pas servir, il devrait en informer le président de la Chambre des communes, qui aviserait à son tour Élections Canada qu'un siège est vacant , a déclaré un porte-parole d'Élections Canada. Une élection partielle devrait alors avoir lieu.

D'après les informations de Kate McGillivray de CBC

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !