•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un déficit de 341 M$ en Nouvelle-Écosse

Allan MacMaster assis en conférence de presse.

Allan MacMaster, ministre des Finances de la Nouvelle-Écosse, à Halifax le 16 septembre 2021.

Photo : Len Wagg / Communications Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

L’exercice financier 2020-2021 s’est terminé avec un déficit de 341,6 millions de dollars en Nouvelle-Écosse, indique jeudi le ministère provincial des Finances.

Au début 2020, l’ancien gouvernement libéral, défait lors d’une élection générale en août dernier, espérait un modeste surplus de 55 millions de dollars au cours de l’exercice financier ayant pris fin le 31 mars 2021.

Le déficit s’avère donc 396,6 millions de dollars plus élevé que ce qu’il anticipait. Le gouvernement progressiste-conservateur a cependant rappelé que le budget libéral présenté en février 2020 avait été déposé avant l’arrivée de la COVID-19 dans la province.

Dans une mise à jour économique en juillet 2020, après quatre mois de crise sanitaire, l’ancienne ministre des Finances, Karen Casey, avait rajusté le tir et évoqué un déficit pouvant atteindre 853 millions durant l’exercice financier alors en cours.

La pandémie fait un trou dans le budget

Les revenus de la province se sont élevés à 12,29 milliards de dollars au cours de l’année 2020-2021, soit 177,8 millions de moins qu’anticipé.

Pendant ce temps, les dépenses se sont élevées à 12,63 milliards de dollars, c’est-à-dire 218,8 millions de plus que prévu.

La situation serait principalement attribuable aux coûts de santé supplémentaires engendrés par la pandémie de COVID-19.

Selon le ministère des Finances, le gouvernement néo-écossais a dépensé près de 940 millions de dollars pour lutter contre les effets de la pandémie. De ce total, 462 millions provenaient du gouvernement fédéral.

Dans un point de presse jeudi, le ministre des Finances, Allan MacMaster, a affirmé que le respect par les Néo-Écossais des consignes de santé publique a évité à la province des confinements plus longs, ce qui a minimisé les conséquences négatives sur l’économie.

L’économie, chez nous, s’est remise en marche plus rapidement qu’à certains autres endroits, a-t-il soutenu.

À 16,4 milliards de dollars, la dette nette de la Nouvelle-Écosse équivaut à 36 % de son produit intérieur brut.

Promesse d’un déficit important

Durant la campagne électorale cet été, le Parti progressiste-conservateur a promis des déficits au début de son mandat afin de réformer le système de santé. Les troupes dirigées par Tim Houston ont évoqué un déficit de plus d’un milliard de dollars la première année.

Selon le ministre MacMaster, le rapport financier dévoilé jeudi ne change pas les plans du gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !