•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film Scarborough, un clin d’œil à Toronto présenté au TIFF

Trois enfants souriants couchés sur le dos.

Le film « Scarborough » est une adaptation du roman éponyme écrit par Catherine Hernandez.

Photo : Avec l'autorisation du TIFF

Radio-Canada

Le Festival international du film de Toronto (TIFF) offre une tribune aux créateurs torontois. Le long-métrage Scarborough, de Shasha Nakai ne fait pas exception.

Cette adaptation du roman éponyme publié en 2017 par Catherine Hernandez présente les réalités socio-économiques de certaines familles canadiennes.

Le film est tourné dans le style d’un documentaire qui suit la vie de trois enfants. Ils font face à des défis de toutes sortes, dont l’insécurité alimentaire, l’accès au logement abordable, la pauvreté et la violence.

À travers une communauté dont la précarité accroît la résilience et l’entraide, le film présente les graffitis, la détérioration du milieu urbain de Scarborough et les enseignes de commerces écrites dans différentes langues, illustrant le multiculturalisme de la Ville Reine.

L'actrice Aliya Kanani.

Le personnage de Mesani est le tout premier rôle d'Aliya Kanani au grand écran.

Photo : Tim Leyes

L’actrice torontoise Aliya Kanani joue dans le film. Elle explique l’importance de l’histoire racontée dans Scarborough. On connaît des gens comme ça, affirme-t-elle.

La manière dont ça a été écrit. C’est vraiment réel. C’est pour ça que le film résonne en moi.

Une citation de :Aliya Kanani, actrice du film Scarborough

Il s’agit du tout premier rôle au cinéma d'Aliya Kanani. Avant ce film, elle a été entre autres, agente de bord, humoriste et scénariste. Dans Scarborough, elle incarne le personnage de Mesani, une travailleuse sociale qui vient en aide aux familles en difficulté.

Le plus grand défi pour Aliya Kanani? Gérer les émotions que le film faisait remonter en elle. Un jour, je suis rentrée chez moi et toutes les émotions de mon enfance sont sorties d’un coup. J’ai pleuré, dit-elle.

Un plateau de tournage où on s’amuse

Shasha Nahai, la coréalisatrice du film Scarborough affirme qu’il fallait souvent laisser la place à l’improvisation pour tourner avec des enfants qui n’avaient jamais mis les pieds sur un plateau de tournage auparavant. Selon elle, il faut laisser les enfants être des enfants donc on s’amusait avec eux.

La cinéaste Shasha Nakhai.

Shasha Nakhai est la réalisatrice du film « Scarborough ».

Photo : Avec l'autorisation de Sasha Nakhai

On ne peut pas toujours les contrôler

Une citation de :Shasha Nakhai, coréalisatrice de Scarborough

Le film Scarborough sera diffusé une dernière fois en salle au TIFF Bell Lightbox le samedi 18 septembre à 18 h.

Avec des informations de Francesca Mérentié

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !