•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lancement d’un appel d’offres pour le lien mécanique du Vieux-Lévis

Un traversier arrive au quai Paquet à Lévis.

Le bâtiment donnant accès au lien mécanique sera construit sur la rue Saint-Laurent, au bas de la falaise (archives).

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

La Ville de Lévis a lancé jeudi un appel de propositions pour la réalisation d’un lien mécanique de type ascenseur qui reliera les rues Saint-Laurent et Marie-Rollet, dans le secteur de la Traverse.

Si tout se passe comme prévu, le maire Gilles Lehouillier s’attend à ce que l’identité du promoteur qui sera retenu pour la construction du lien et du bâtiment lui donnant accès soit dévoilée au printemps 2022.

La Municipalité a profité de la publication de l’appel de propositions pour préciser ses exigences à l’égard du projet.

Le lien mécanique devra notamment offrir une vue panoramique à ses utilisateurs et être accessible aux piétons, aux cyclistes ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite.

Esquisse du projet de lien mécanique.

La Ville de Lévis souhaite construire un lien mécanique de type ascenseur entre le bas et le haut de la falaise qui reliera les rues Saint-Laurent et Marie-Rollet.

Photo : Ville de Lévis

L’administration Lehouillier demande en outre à ce que l’ascenseur ait une capacité de 20 personnes ou de 4 cyclistes avec leur vélo, et soit en mesure de transporter jusqu’à 400 personnes par heure.

Un élément attractif

C'est un élément [qui va être] attractif sur le plan touristique et ça va permettre de désenclaver le haut et le bas de la falaise, surtout pour les personnes à mobilité plus réduite ou les gens qui font du vélo et qui, un moment donné, ont un peu plus de difficulté à monter les côtes, a indiqué Gilles Lehouillier.

Le bâtiment d’accueil sera situé sur la rue Saint-Laurent, au bas de la falaise, et comptera six étages. Il pourra accueillir des commerces au rez-de-chaussée et inclure des locaux locatifs. Cette portion du projet relèvera entièrement du privé.

Vue aérienne du secteur de la Traverse et de l'emplacement du futur lien mécanique.

La construction du lien mécanique s'inscrit dans le cadre du plan de revitalisation du secteur de la Traverse.

Photo : Ville de Lévis

La Ville de Lévis dit vouloir créer une vie touristique et économique semblable à celle qu’on trouve au tour du funiculaire, dans le Quartier Petit Champlain, à Québec.

Quant à la portion ascenseur, la Municipalité souhaite en confier la gestion à un organisme à but non lucratif.

Coûts et échéanciers inconnus

Il est encore trop tôt pour connaître les coûts exacts du projet et le moment de sa mise en service. Gilles Lehouillier a expliqué que ces enjeux étaient directement liés à l’entrepreneur qui sera retenu.

Il faut que les promoteurs nous fassent un prix pour l'ascenseur [...] et ça va être celui qui nous propose le plus beau projet au coût le plus bas possible qui va être retenu, a précisé le maire.

Gilles Lehouillier lors d'une mêlée de presse à l'hôtel de ville de Lévis.

Gilles Lehouillier assure que son administration entreprendra la réalisation du lien mécanique (archives).

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Il assure que le projet sera rentable. La Ville de Lévis, qui a déboursé environ 2,5 millions de dollars pour l’acquisition des terrains nécessaires à la construction du bâtiment et du lien mécanique, prévoit récupérer son investissement lors de leur revente.

À défaut de donner une date précise pour la mise en service de l’ascenseur, Gilles Lehouillier s’attend à ce que le projet soit réalisé dans un horizon de trois ou quatre ans maximum, à condition cependant que des promoteurs manifestent leur intérêt pour le projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !