•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout ce qu’il faut savoir sur la preuve vaccinale au Nouveau-Brunswick

Un serveur derrière le bar regarde le téléphone que lui montre le client assis devant lui.

Un système centralisé de preuve vaccinale, comme un code QR, n'existe pas encore au Nouveau-Brunswick.

Photo : Reuters / Andrew Kelly

Maya Chebl

Comme l’a annoncé mercredi le premier ministre Blaine Higgs, le système de preuve vaccinale sera finalement mis sur pied au Nouveau-Brunswick. À partir du 22 septembre, toutes les personnes de 12 ans et plus devront prouver qu’elles sont doublement vaccinées pour accéder à certains lieux ou participer à des activités.

Voici quelques réponses pour mieux s’y retrouver.


1. Quelle preuve vaccinale présenter si j'ai reçu mon vaccin au Nouveau-Brunswick?

Trois options s’offrent aux personnes qui ont reçu – ou qui recevront – leurs deux doses de vaccin au Nouveau-Brunswick.

Elles peuvent présenter leur dossier d’immunisation papier, ou encore, une photo de celui-ci sur un appareil mobile. Il s’agit de nul autre que le document fourni après l’administration du vaccin, que ce soit dans une clinique de vaccination ou dans une pharmacie communautaire.

Les personnes pleinement vaccinées peuvent également avoir une version électronique de leur preuve vaccinale en passant par le portail de MaSantéNB (Nouvelle fenêtre). L’accès est toutefois restreint à celles et ceux qui détiennent une carte d’assurance-maladie de la province.

Pour ouvrir un dossier en ligne, il est nécessaire d’avoir en main son code d’inscription. Les personnes qui ont reçu le vaccin après le 12 juillet l’ont obtenu au moment de leur rendez-vous. Il est également remis à toute personne qui a passé un test dans une clinique de dépistage.

Pour les autres qui n’ont pas de code d’inscription, la province demande de prendre rendez-vous dans une clinique de Vitalité ou d’Horizon, où il leur sera donné.

Toutes les personnes admissibles à la vaccination peuvent obtenir ce code d’accès. En revanche, seules les personnes âgées d’au moins 16 ans peuvent se créer un compte sur MaSantéNB. Un enfant de moins de 16 ans a tout de même la possibilité de consulter son dossier d’immunisation en ligne. Il peut le faire par l’entremise du compte de son parent ou de son tuteur légal, à condition d’avoir son code d’inscription.

Pour l’heure, une preuve vaccinale électronique n’est en aucun cas obligatoire. La copie papier de son dossier d’immunisation demeure la preuve de vaccination officielle.


2. Quelle preuve vaccinale présenter si j'ai reçu mon vaccin à l’extérieur de la province?

Toutes les preuves vaccinales des autres provinces sont acceptées. Par exemple, le code QR du Québec peut être présenté là où une telle preuve est requise au Nouveau-Brunswick.

Il en va de même pour les preuves vaccinales en format papier.


3. Quoi faire si j'ai une exemption médicale?

Les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales doivent présenter une déclaration du médecin ou tout autre document qui le prouve.


4. Quelles pièces d’identité sont acceptées?

Une pièce d'identité est requise lors de la présentation de sa preuve vaccinale ou de son exemption médicale. Toutes celles émises par le gouvernement sont acceptées.

Les personnes qui ne possèdent pas une pièce d’identité avec une photo, comme un permis de conduire, peuvent montrer leur carte d’assurance-maladie.


5. Qu'arrive-t-il si je refuse de présenter une preuve vaccinale?

À partir du 22 septembre, toute personne qui refuse catégoriquement de se soumettre aux nouvelles règles est passible d'une amende allant de 172,50 $ à 772,50 $.

D'ici un mois, le Nouveau-Brunswick mettra en place un système de preuve vaccinale plus centralisé, qui comprendra notamment un code QR. Le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick émettra plus de détails dans les semaines à venir.


6. Où devra-t-on présenter sa preuve?

La preuve vaccinale sera exigée dans les lieux suivants :

  • Les spectacles et festivals ainsi que les événements sportifs intérieurs;
  • Les événements sportifs;
  • Les restaurants, bars et discothèques, incluant les terrasses extérieures;
  • Les centres d’amusement, de billard, les salles de quilles, les cinémas et les casinos;
  • Les centres de conditionnement physique, les piscines intérieures et autres installations sportives intérieures; 
  • Les rassemblements intérieurs incluant les mariages, les funérailles, les danses et les conférences, à l’exception des fêtes dans les résidences privées;
  • Les établissements de soins de longue durée et résidentiels pour adultes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !