•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 autres arrestations après le démantèlement d’un camp de sans-abri

Des policiers forment une rangée pour bloquer des manifestants.

Une manifestation devant un poste de police à Toronto en juillet, après le démantèlement du camp de sans-abri au parc Lamport, a tourné à la violence.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

La police à Toronto a arrêté trois personnes en lien avec une manifestation en juillet contre l'expulsion de sans-abri qui campaient au parc Lamport.

Les policiers recherchent huit autres personnes pour voies de fait contre un agent et entrave au travail de la police, notamment, lors de la manifestation le 21 juillet devant un poste de police à l'ouest du centre-ville.

Selon la police, des protestataires s'étaient réunis devant le poste de police numéro 14 après le démantèlement du campement de sans-abri au parc Lamport.

La foule est devenue belligérante et nombre de personnes ont lancé des objets, y compris des conserves, en direction des policiers, selon un communiqué de la police.

Un homme de 38 ans de Brantford, Skyler Lee Williams, a été arrêté jeudi et accusé de manquement à son engagement.

Un autre homme et une femme ont aussi été appréhendés. Leur identité n'a pas été dévoilée. Ils doivent être accusés d'agression armée, notamment.

De leur côté, des militants ont manifesté jeudi matin devant le condominium du maire John Tory, demandant l'abandon des accusations déposées contre une cinquantaine de personnes à la suite de protestations cet été contre le démantèlement de campements de sans-abri dans plusieurs parcs.

La police dit avoir aidé les agents municipaux à faire respecter un avis d'expulsion.

Nombre de protestataires rétorquent qu'ils ont subi des fractures, des coupures et des commotions cérébrales.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !