•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chefs fédéraux passent rapidement en Saskatchewan

Justin Trudeau, Erin O'Toole, Jagmeet Singh, Annamie Paul et Maxime Bernier

Les candidats conservateurs avaient remporté les 14 circonscriptions de la Saskatchewan en 2019.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À quelques jours du scrutin fédéral, l’heure est au bilan en ce qui concerne les déplacements des chefs des partis fédéraux en Saskatchewan.

Au cours de cette campagne électorale, le chef du Nouveau Parti démocratique Jagmeet Singh a visité Regina et la Première Nation de Cowessess le 20 août dernier. Selon l’équipe de communications du parti, il est possible que M. Singh revienne dans la province samedi.

Le chef conservateur Erin O’Toole s'est aussi déplacé dans la province pour un événement à Saskatoon le 20 août.

Le chef libéral Justin Trudeau s’est présenté une seule fois en Saskatchewan depuis le déclenchement de la campagne. C’était aussi le 20 août, à l'aéroport de Regina, avec ses candidats Sean McEachern, dans Regina-Wascana, et Susan Cameron, dans Regina-Lewvan.

Pour la candidate libérale Susan Cameron, la venue d’un chef donne de la fébrilité et de l’assurance.

D’après elle, il était important que le Parti libéral se présente en Saskatchewan depuis le départ de Ralph Goodale.

Pendant 26 ans, on a eu l’honneur d’être représenté par Ralph Goodale dans une autre circonscription (Regina-Wascana). C’est probablement le cas qu’on prenait pour acquis que Ralph Goodale allait être toujours là, a expliqué la candidate dans Regina-Lewvan.

Lors des dernières élections, Ralph Goodale, qui était député depuis 1993, a été battu par le conservateur Michael Kram.

Maxime Bernier et Annamie Paul

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, a participé à trois rassemblements militants dans la province au cours de la campagne fédérale.

Selon un porte-parole du parti, le Beauceron a fait des arrêts à Regina, Moose Jaw et Saskatoon.

Lundi, Maxime Bernier célébrera la soirée électorale à Saskatoon.

La cheffe du Parti vert du Canada et candidate dans Toronto-Centre, en Ontario, Annamie Paul n’a effectué aucun déplacement dans la province.

D’autres chats à fouetter

En 2019, les candidats conservateurs ont remporté les 14 circonscriptions de la Saskatchewan. Selon un expert, les chances d’un renversement en 2021 sont minimes et c’est pourquoi les chefs passent rapidement.

La Saskatchewan est vraiment un château fort du Parti conservateur. Justin Trudeau et Erin O’Toole ont d’autres chats à fouetter. Ils ont de meilleures chances d’arracher des sièges en Colombie-Britannique et en Ontario, a expliqué Stephen Kenny, professeur émérite d’histoire à l’Université de Regina.

Pour certains électeurs rencontrés dans le cadre d'un micro-trottoir, la visite des chefs permet de prendre contact avec la population et d’échanger. D’autres avouent qu’une présence accrue permettrait d’augmenter le taux de participation parce qu’ils seraient mieux informés.

Pour une jeune électrice, l’absence des chefs en Saskatchewan fait en sorte qu’il est plus difficile de se sentir inclus. S’ils étaient plus présents, l’intérêt pour la politique serait amélioré, dit-elle.

Similitudes avec 2019

Les campagnes électorales fédérales de 2019 et 2021 se ressemblent sur le plan des visites des chefs dans la province.

En 2019, le chef libéral Justin Trudeau avait effectué une visite à Saskatoon, tout comme Jagmeet Singh, le chef néo-démocrate.

Andrew Scheer était alors le chef du Parti conservateur. Il est encore une fois candidat dans la circonscription de Regina-Qu’Appelle.

Avec les informations d’Olivier Hamel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !