•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination obligatoire pour les employés de Cogeco

Immeuble à bureau vitré avec l'inscription Cogeco sur la façade.

Les employés de Cogeco ont reçu un avis comme quoi ils devaient être adéquatement vaccinés d'ici le 1er novembre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À compter du 1er novembre prochain, les employés de Cogeco qui souhaitent accéder aux installations de l’entreprise ou qui ont un contact avec la clientèle devront être adéquatement vaccinés. L’entreprise prépare actuellement la mise en oeuvre de sa nouvelle politique de vaccination obligatoire.

Cogeco explique que l’instauration de cette mesure interne a pour but de répondre à la demande d'Ottawa. En août dernier, le gouvernement canadien a ordonné aux organisations sous réglementation fédérale, dont les entreprises de télécommunications font partie, d’exiger la vaccination de leurs employés.

Plusieurs clients posent des questions concernant le statut vaccinal des employés qui interagissent avec eux et cette politique clarifie notre position à cet égard, indique Philippe Jetté, président et chef de la direction de Cogego inc. dans un courriel adressé au personnel, dont Radio-Canada a obtenu copie.

Dans son message, l’entreprise ne mentionne aucune mesure coercitive pour les employés qui ne comptent pas se plier à la nouvelle politique. On indique toutefois que des accommodements pourraient être mis en oeuvre si un travailleur fournit une justification médicale valide l’empêchant de se soumettre à la vaccination.

Des contestations en vue

Le Syndicat canadien de la fonction publique, qui représente les employés de Cogeco, compte déposer un grief. Selon l’organisation syndicale, ce n'est pas à l'entreprise d'imposer la vaccination obligatoire, mais plutôt au gouvernement.

Pour l’avocat en droit du travail Martin DeBellefeuille, il est certain que des barèmes clairs seront nécessaires, si les entreprises et le gouvernement veulent aller de l'avant avec la mesure. Est-ce raisonnable de dire que quelqu’un qui travaille dans son bureau, qui a une facilité à maintenir les règles de distanciation sociale, on peut le contraindre à se faire vacciner? C’est là où il va falloir voir. Selon lui, il faudra déterminer dans quels cas spécifiques il est raisonnable d'exiger la vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !