•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination obligatoire contre la COVID-19 pour les employés municipaux de Sudbury

Une infirmière prépare une dose de vaccin Moderna.

Les employés municipaux du Grand Sudbury ont deux mois pour se faire complètement vacciner, à moins d'avoir une exemption médicale ou religieuse valide.

Photo : La Presse canadienne / Lars Hagberg

Radio-Canada

Le Grand Sudbury est devenu mercredi la deuxième grande ville du Nord de l’Ontario, après Sault-Sainte-Marie, à adopter une politique qui oblige ses employés, sauf exception, à se faire entièrement vacciner contre la COVID-19.

Les employés municipaux sudburois ont jusqu’au 30 septembre pour divulguer à leur employeur leur statut vaccinal, et jusqu’au 15 novembre pour être complètement vaccinés.

La politique touche aussi les bénévoles, les travailleurs étudiants et les membres du conseil municipal, et éventuellement les membres des comités désignés par le conseil lors du retour des réunions en présentiel.

Le Manoir des pionniers, le foyer de soins de longue durée géré par la Ville, a sa propre politique de vaccination pour son personnel.

Nous savons que la vaccination constitue notre meilleure défense contre la COVID-19 et qu’il s’agit d’une étape cruciale dans la protection de nos employés, de nos proches et de notre communauté entière, a déclaré le maire du Grand Sudbury, Brian Bigger, dans un communiqué.

Celle-ci permettra aux employés et aux résidents de pénétrer dans nos installations sachant que toutes les mesures raisonnables ont été prises pour assurer leur santé et leur sécurité, affirme pour sa part Ed Archer, l’administrateur en chef de la Ville du Grand Sudbury.

Nous avons pris, et continuerons de prendre, des décisions qui favorisent la sécurité dans le milieu de travail et protègent tous les membres de la communauté.

Une citation de :Ed Archer, administrateur en chef de la Ville du Grand Sudbury

Les employés qui ont une exemption pour des raisons de santé ou religieuses pourront bénéficier de mesures d’adaptation raisonnables.

Ils devront subir des tests de dépistage réguliers.

Les employés qui ne seront pas vaccinés et qui n’ont pas un plan d’adaptation approuvé auront l’option de prendre congé, selon les dispositions de leur convention collective.

Le communiqué de la Ville du Grand Sudbury ne précise pas s’il s’agit de congés avec ou sans salaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !