•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaines LeBreton : la Ville veut y voir un parc, une garderie et des logements abordables

Un terrain vacant au coucher du soleil

La première parcelle que la CCN souhaite réaménager aux plaines LeBreton est située entre la gare Pimisi et la future bibliothèque centrale.

Photo : GRACIEUSETÉ : CCN

Radio-Canada

La Ville d'Ottawa a choisi ce qu'elle veut construire sur les plaines LeBreton lorsque ce terrain fédéral sera aménagé au cours des prochaines années, notamment un nouveau parc municipal majeur près de la rivière des Outaouais, des logements abordables et une garderie.

La Commission de la capitale nationale (CCN) a l'intention d'aménager le grand site à l'ouest du centre-ville sur plusieurs années et en plusieurs phases.

La nouvelle bibliothèque centrale de la ville y est déjà en construction, mais un groupe communautaire a fait pression pour qu’on y construise de nouveaux logements. Une partie des projets seront sous le contrôle de la CCN.

Là aussi, la Municipalité a un rôle à jouer. Dans un rapport qui sera présenté au comité de planification le 23 septembre, le personnel a détaillé les installations dont la Ville aura besoin et comment obtenir les sommes pour les financer.

La liste de souhaits comprend un parc municipal de 2,5 hectares à Nepean Inlet avec un terrain de sport avec du gazon artificiel, des terrains de basket-ball et de pickle-ball, des terrains de jeux et une pataugeoire, une patinoire extérieure permanente, un parc de planches à roulettes, un parc à chiens et un édifice communautaire.

Le personnel estime que le projet coûterait 6,25 millions de dollars, avec un 3 millions de dollars supplémentaires pour le bâtiment communautaire. La Ville aurait l'intention de construire la partie du parc lorsqu'un quart des 4 000 logements prévus sur les plaines LeBreton seront construits.

Dessin illustrant comment serait aménagées les plaines LeBreton.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'équipe des loisirs de la Ville d'Ottawa a créé une conception préliminaire de ce qui pourrait être inclus dans un futur parc municipal aux plaines LeBreton.

Photo : Ville d'Ottawa

Une taxe d'aménagement spéciale ou un prélèvement sur les factures d'impôt pourrait être nécessaire pour construire le parc, selon le personnel de la Ville. L’équipe a utilisé de tels outils dans d'autres parties de la ville, y compris le train léger à Riverside Sud et le parcours de golf Stonebridge à Barrhaven.

Le besoin de logements abordables revient dans de nombreuses discussions sur l'avenir des plaines LeBreton, et la réglementation exige que 25 % des logements construits soient abordables, selon le personnel municipal. Cela pourrait se produire en offrant des terrains à des groupes à but non lucratif à coût réduit ou en exigeant la construction d’unités par les entrepreneurs.

Le personnel municipal voit également le besoin d'une nouvelle garderie sur les plaines LeBreton, qu'elle soit construite par la Ville ou par un organisme sans but lucratif. Un rapport à ce sujet sera présenté au conseil municipal au printemps.

Avec les informations de Kate Porter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !