•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loto-Québec : hausse importante des revenus au 1er trimestre

Le siège social de Loto-Québec à Montréal.

Le résultat net consolidé de Loto-Québec pour le premier trimestre de 2021 s’est élevé à 195 millions de dollars, alors qu'elle avait encaissé une perte de 64 millions l’année précédente.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Loto-Québec a généré des produits totaux d’un peu plus de 401 millions de dollars au premier trimestre de l’exercice 2021-2022, une hausse de 243 millions par rapport à la même période l’an dernier. Cette augmentation fait suite à la reprise de la plupart des activités de la société d’État, qui avaient cessé durant la pandémie de COVID-19.

Cela représente néanmoins une diminution de plus de 254 millions ou 38 % comparativement à la même période en 2019-2020, soit avant la pandémie.

Pour le premier trimestre, le résultat net consolidé s’est élevé à 195 millions, comparativement à une perte de 64 millions pour le même trimestre de l’année précédente. Par contre, c’est 141 millions de moins qu’il y a deux ans.

Loto-Québec reprend graduellement la majorité de ses activités, qui avaient été suspendues en raison de la pandémie, comme les casinos, les salons de jeux, la loterie vidéo, le bingo en réseau, le Kinzo et le Hilton Lac-Leamy. La capacité d’accueil des casinos est néanmoins réduite de 50 % pour se conformer aux mesures sanitaires, et les heures d’ouverture ont aussi été modifiées.

C’est grâce aux produits de loterie que Loto-Québec augmente ses revenus de façon importante. Les ventes de ce secteur s’élèvent à 284 millions de dollars, toujours au premier trimestre, en hausse de 179 millions par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent.

Et le Lotto Max y est pour beaucoup, surpassant même les résultats obtenus avant la pandémie. C’est 68 millions de plus qu’en 2019-2020, rapporte Loto-Québec.

Cette augmentation des revenus touche aussi les jeux de loterie en ligne, mais est plus modeste. Le jeu en ligne a lui aussi continué sa progression pour le premier trimestre, avec des revenus qui se chiffrent à 35 millions.

Les casinos et les salons de jeux, qui avaient dû cesser leurs activités pendant les premières vagues de la pandémie, ont repris quelques jours avant la fin du trimestre dont les résultats sont dévoilés aujourd’hui. Mais ils sont en augmentation en comparaison du premier trimestre l’an dernier, où seul le casino en ligne était en activité.

Celui-ci a continué de croître, pour atteindre des revenus de près de 70 millions de dollars, soit au-delà de 16 millions de plus qu’en 2020-2021.

Loto-Québec indique avoir rappelé au travail de nombreux employés qui avaient été mis à pied temporairement, et précise que la clientèle est au rendez-vous.

Vaccination obligatoire

Loto-Québec n’a pas l’intention d’exiger la vaccination de ses employés, même si les joueurs devront l’être pour accéder à ses installations. Pour la société d’État, le taux de vaccination de ses employés devrait être similaire à celui de la population québécoise.

C'est un sujet qui est sensible comme on peut le voir partout et l'employeur n'a pas tous les mécanismes pour l'imposer, répond Jean-François Bergeron, président et chef de la direction de Loto-Québec, en entrevue avec La Presse canadienne.

M. Bergeron est entré en poste le 31 mai dernier. Auparavant, il a dirigé la Société québécoise du cannabis (SQDC)

Pour le moment, M. Bergeron s’en remet aux directives de la santé publique quant aux mesures à suivre. Il n'a donc pas l'intention de demander au gouvernement de permettre à Loto-Québec d'imposer le passeport vaccinal à ses employés qui travaillent dans ses casinos, rouverts depuis la mi-juin.

Les installations sont sécuritaires pour les clients et les employés, puisque les employés sur les aires de jeu ont leur masque. Il n'y a pas eu de cas d'éclosion. Le dossier est assez bien géré d'un point de vue sécuritaire, affirme M. Bergeron.

Depuis l’adoption du passeport vaccinal, l’accueil des clients dans les installations de Loto-Québec se fait de manière assez fluide, ajoute M. Bergeron.

Lutte au crime organisé

Le président de la société d’État présente aussi certaines mesures qui ont été adoptées pour lutter contre le crime organisé et le blanchiment d’argent, surtout dans ses casinos. En juin dernier, un rapport externe avait été remis au gouvernement et proposait 40 recommandations pour y faire face.

Parmi les mesures qui ont été prises par Loto-Québec, certaines ont été mises en place avant la publication du rapport, et d’autres plus récemment, note M. Bergeron.

Notamment, Loto-Québec a abaissé les montants de dépôts autorisés sans vérification diligente de 10 000 à 3000 $. Ça augmente de manière considérable le nombre de vérifications qui sont faites. Ça rend la vie beaucoup plus difficile à ceux qui voudraient blanchir de l'argent. Ça passe moins bien sous le radar, souligne M. Bergeron.

Le système de sécurité a aussi été mis à jour dans les casinos, avec des caméras qui fournissent des images de meilleure qualité, ainsi qu’une mise à jour des systèmes informatiques. Ceux-ci permettront de remplacer les jetons, actuellement en cours, par des cartes de points. Ainsi, les jetons ne pourront plus sortir des aires de jeu et servir comme monnaie d’échange pour des activités criminelles.

C’est vraiment un amalgame d’efforts, on a mis la barre haute.

Une citation de :Jean-François Bergeron, président et chef de la direction de Loto-Québec

Mais il reconnaît du même souffle que les casinos sont des endroits où circulent d’importantes sommes d’argent, et qu’ils peuvent être la cible du crime organisé. Loto-Québec doit s’adapter aux pratiques des criminels et combattre le blanchiment d’argent.

M. Bergeron avoue que le crime organisé met lui aussi à jour ses pratiques. C’est un peu le jeu du chat et de la souris, dit-il.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !