•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Seulement 38% des employés d’Olymel à Yamachiche sont pleinement vaccinés

Des employés de l'usine Olymel de Yamachiche découpent des pièces de porc.

Des employés de l'usine Olymel de Yamachiche découpent des pièces de porc.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plus de la moitié des 1000 employés d'Olymel à son usine de Yamachiche ne sont pas adéquatement vaccinés. Selon l’entreprise, seulement 38% des employés ont reçu deux doses de vaccin contre la COVID-19.

L’usine d’abattage et de découpe de porc avait été touchée par une forte éclosion au début de la pandémie. La couverture vaccinale de l’usine est nettement inférieure à celle de l’ensemble de la région, qui se situe à 71,3%.

Son porte-parole, Richard Vigneault, ne s’explique pas la situation. « On a une quarantaine d’établissements à travers le Canada. Il y en a un qui est vacciné à 90 % et d’autres à 68% ou 81%. Ça indique qu’il y a des disparités. »

L'entreprise tente par tous les moyens de convaincre ses employés de faire leur effort vaccinal. Elle offre même un incitatif de 25$ par dose de vaccin reçue.

« Il y a des ‘’loteries vaccins’’ qui permettent aux gens qui sont pleinement vaccinés de participer, raconte Richard Vigneault. C’est un incitatif, mais le meilleur incitatif qu’on répète dans toutes nos communications internes, c’est de ne pas attraper la COVID. »

L’entreprise prévoit une amélioration de sa couverture vaccinale dans les prochains jours. Ceux qui ont reçu une première dose, soit 49% des employés, devraient en obtenir une seconde, estime-t-elle.

Imposer la vaccination à tous les travailleurs ?

En entrevue, mercredi, à l’émission Toujours le matin, Richard Vigneault a écarté la possibilité d’imposer la vaccination aux employés. Il s’agirait d’une mesure trop complexe à implémenter.

« Il y a eu un peu de confusion, explique-t-il. M. Legault a déclaré que les entreprises pouvaient appliquer le passeport vaccinal. Le jour même, son ministre du Travail a apporté des nuances importantes qui rendaient la chose impossible. »

Comme entreprise, on ne peut qu’inciter, par tous les moyens possibles, nos employés à se faire vacciner.

Une citation de :Richard Vigneault, porte-parole d'Olymel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !