•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections municipales : Québec forte et fière recrute Marie France Trudel

Marie France Trudel, candidate pour Équipe Labeaume en 2017.

Marie France Trudel a été défaite sous les couleurs d'Équipe Labeaume à l'élection de 2017.

Photo : Équipe Labeaume

La campagne électorale municipale prend un tournant inattendu dans le district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux, à Beauport. Marie France Trudel, qui a perdu par une très courte majorité de 60 voix sous la bannière d’Équipe Labeaume en 2017, sera la candidate de Bruno Marchand.

Il s’agit d’une prise de taille pour Québec forte et fière. Marie France Trudel est bien connue des électeurs du nord de Beauport puisqu’elle y a été élue à 4 reprises, dès 2005.

Au moment de sa défaite, en 2017, un dépouillement judiciaire avait même été nécessaire pour confirmer la victoire de Nancy Piuze, candidate de Québec 21, aux dépens de Mme Trudel.

Nancy Piuze entourée de ses partisans.

Nancy Piuze ne cachait pas sa satisfaction au moment de sa victoire à l'arraché, en 2017. (archives)

Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

Lors du décompte final, l’avance de Mme Piuze avait fondu de 69 à 60 voix, le juge rejetant une poignée de bulletins pour des erreurs humaines.

Cette mince victoire avait néanmoins ouvert les portes du conseil municipal à Jean-François Gosselin, défait dans la course à la mairie.

Nancy Piuze, alors sa colistière, avait accepté de lui céder son siège.

Le goût de contribuer

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, Marie France Trudel aurait quitté la politique en 2017 avec un sentiment de travail inachevé.

Défaite sous les couleurs du Parti libéral du Québec lors de l’élection provinciale de 2018 dans Montmorency, elle a toujours le goût de contribuer au débat public.

Marie-France Trudel devant les drapeaux canadiens et québécois lors d'un discours.

Marie France Trudel au moment de l'annonce de sa candidature aux élections provinciales de 2018.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Nadeau

Au sein d’Équipe Labeaume, Marie France Trudel a notamment été présidente de l'arrondissement de Beauport et vice-présidente du Réseau de transport de la capitale (RTC).

Piuze appuie Savard

Preuve que la course dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux ne manquera pas de piquant, Nancy Piuze appuie maintenant ouvertement la dauphine du maire Labeaume, Marie-Josée Savard.

Celle qui a claqué la porte de Québec 21 en 2019 occupe un rôle de coach pour les nouveaux candidats de Mme Savard.

L'ancienne colistière de Jean-François Gosselin travaillera pour Équipe Marie-Josée Savard durant la campagne électorale.

L'ancienne colistière de Jean-François Gosselin travaillera pour Équipe Marie-Josée Savard durant la campagne électorale.

Photo : Radio-Canada

Dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux, c’est donc Luc Ferland qui profitera de ses conseils, lui qui bénéficie toute de même d’un solide bagage politique, ayant été élu pour le Parti québécois dans la circonscription d’Ungava de 2007 à 2012.

L’avenir de Gosselin dans la balance?

Ce n’est pas un hasard si les prétendants à la mairie dévoilent des candidatures vedettes dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux en vue de l’élection.

Comme en 2017, c’est dans ce district que Jean-François Gosselin a choisi de présenter sa colistière.

Jean-François Gosselin derrière un lutrin dans un parc.

Jean-François Gosselin a présenté 4 nouvelles candidates aux médias, le 12 septembre dernier.

Photo : Radio-Canada

Cette fois, c’est Manouchka Blanchet, une éducatrice en service de garde, qui relève le défi.

Si M. Gosselin échoue dans sa tentative de succéder à Régis Labeaume, son avenir politique sera de nouveau entre les mains des électeurs de Sainte-Thérèse-de-Lisieux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !