•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des victimes de l’ex-entraîneur Robert Litvack recherchées par les autorités

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a lancé mercredi un appel à la population afin de rechercher des victimes potentielles de Robert Litvack, un entraîneur de baseball et de hockey qui a œuvré dans l’ouest de l’île de Montréal.

Robert Litvack en gros plan. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Âgé de 41 ans, Robert Litvack est anglophone, mais il peut aussi s'exprimer en français.

Photo : Service de police de la Ville de Montréal

Robert Litvack est formellement accusé d’avoir agressé sexuellement un de ses joueurs, à qui il donnait des cours privés. Les événements se seraient produits à la fin de l’année 2020 et au début de 2021.

Le suspect a comparu le 3 août dernier au palais de justice de Montréal pour des chefs d’accusation d’agression sexuelle, de contacts sexuels et d’incitation à des contacts sexuels.

Selon les enquêteurs du SPVM, le prévenu aurait pu faire d’autres victimes. Ils ont donc diffusé une description détaillée de l’accusé dans l’espoir de retracer des victimes ou des témoins.

Homme blanc, Robert Litvack est anglophone, mais il parle aussi français. Il mesure 1,78 mètre et pèse 93 kilos. Âgé de 41 ans, il a les yeux pers et les cheveux bruns courts.

Entre 2008 et 2021, il a été entraîneur de baseball dans le secteur du lac Saint-Louis et administrateur pour l’organisation du baseball locale. Il dirigeait des enfants de 13 à 21 ans.

De plus, il a agi en tant qu’entraîneur pour l’association de hockey mineur de Dollard-des-Ormeaux pendant une dizaine d’années, soit jusqu’en 2017.

Toute victime est priée de se rendre à un poste de quartier du SPVM ou de composer le 514 280-8502. Toute personne qui détiendrait de l’information est invitée à communiquer avec la ligne Info-Crime Montréal au 514 393-1133.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.